•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de saison pour les Argonauts aux allures de camp préparatoire

James Franklin sur les lignes de côté, entouré de ses coéquipiers.

Le quart-arrière James Franklin (centre) figure parmi les principaux fers de lance des Argonauts de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Raphaël Guillemette

CHRONIQUE - Exclus des éliminatoires pour une deuxième campagne de suite, les Argonauts de Toronto ont avoué qu’ils jetaient l'éponge au profit d’une préparation plus rigoureuse pour 2020.

Les Argos disputent, vendredi soir, contre le Rouge et Noir d'Ottawa leur premier match depuis la nomination de Mike « Pinball » Clemons comme directeur général.

Un an après le congédiement de l’entraîneur-chef Marc Trestman, c’est Jim Popp qui a ainsi été écarté des plans de l’équipe avant la fin de son contrat comme DG prévue pour décembre prochain.

Tout le monde qui a mis un pied sur le terrain, décortiqué les séquences de match, du haut au bas de l’échelle, est en partie [fautif], s’est désolé le secondeur Bear Woods qui a fait ses premières armes dans la Ligue canadienne de football (LCF) grâce à Jim Popp chez les Alouettes de Montréal.

Ça me donne mauvaise conscience, parce que j’ai eu un rôle à jouer là-dedans.

Bear Woods, secondeur

Après 14 matchs cette saison, les Argonauts affichent le pire dossier parmi les neuf équipes de la LCF. Avec deux maigres victoires en 2019, Toronto croupit au dernier rang de la Division est.

La défense, qui s’est montrée tout sauf imperméable depuis le début de la campagne, a concédé 484 points à l’adversaire. Elle est dernière à ce chapitre dans la ligue.

Non seulement l’équipe est-elle loin de ressembler aux grandes éditions qui lui ont permis de rafler 17 championnats, admet son président Jim Banning, mais les Argos ne comptent que six victoires depuis leur dernière conquête de la Coupe Grey, en 2017.

Repartir à neuf

Le départ de Jim Popp, un Américain de 54 ans qui roule sa bosse depuis 1992 dans la LCF, trahit la volonté de l’organisation de changer de cap. Avec quatre matchs à disputer au calendrier régulier, l’équipe a choisi de lancer son camp d’évaluation… en octobre afin de prendre de l’avance sur ses concurrents, selon Mike « Pinball » Clemons, le nouveau maître d’œuvre des Argos.

Les gars sont conscients qu'on joue pour nos contrats de l'année prochaine, estime le secondeur Nelkas Kwemo qui dispute seulement sa deuxième saison chez les professionnels.

C’est bizarre un peu, mais il nous faut garder la tête haute et continuer à [trimer dur] pour la saison prochaine et les autres qui suivront, ajoute Régis Cibasu, un jeune receveur qui a été appelé à remplacer au poste de centre-arrière en 2019.

Les Torontois entament un chantier de longue haleine. À l’image de Masai Ujiri et des Raptors, de Kyle Dubas et des Maple Leafs, « Pinball » Clemons entend intégrer de nouvelles façons d’étudier le sport. À long terme, il compte notamment s’appuyer sur une panoplie de statistiques comptabilisées par son équipe pour dicter le choix des jeux pendant les matchs.

Pour l’amour du sport

Les Argonauts de Toronto célèbrent leur conquête de la Coupe Grey. L'équipe soulève le trophée.

Les Argonauts de Toronto ont remporté 17 Coupes Grey. Il s'agit du record de la Ligue canadienne de football pour le plus grand nombre de championnats.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Vendredi soir, les Argonauts accueilleront donc le Rouge et Noir d’Ottawa pour ouvrir ce nouveau chapitre de leur histoire, mais le vétéran Bear Woods ne veut pas entendre parler d’audition, d’évaluation ou de pré-saison.

Je ne sais pas quels sont les plans [de mes patrons]. Qu’ils soient considérés comme des matchs préparatoires ou pas, ça m’est égal. Si on veut que je frappe, je vais continuer de tout donner, a laissé tomber celui qui a fait partie à deux reprises de l’équipe d’étoiles de la LCF.

Honnêtement, je me fous qu’on joue sur un terrain gazonné, dans le fond d’un stationnement ou sur de la terre battue en Alabama […] j’ai trop de respect pour le football pour me laisser emporter par le tourbillon.

Bear Woods, secondeur des Argos

Quoi qu’en pense le joueur défensif par excellence de la Division est en 2016, l’alignement des Argonauts est promis à un traitement aux électrochocs au cours des prochains mois. Mercredi, le nouveau directeur général et son acolyte John Murphy ont lancé le bal en envoyant le quart-arrière Zach Collaros aux Blue Bombers de Winnipeg avant l’heure limite pour boucler des échanges dans la LCF.

Si la formation manitobaine parvient à s’entendre avec l’Américain, Toronto mettra la main sur un choix de premier tour lors de la séance de sélection de 2020.

Au risque de déplaire au secondeur Bear Woods, place aux auditions!

Toronto

Football