•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Institut maritime enquêtera sur la mort de milliers de saumons d'élevage à T.-N.-L.

Portrait de Gerry Byrne

Le ministre des Pêches de Terre-Neuve-et-Labrador, Gerry Byrne, a annoncé jeudi une enquête indépendante sur la mort des millions de saumons à la ferme piscicole Northern Harvest. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Radio-Canada

Le ministre des Pêches de Terre-Neuve-et-Labrador, Gerry Byrne, annonce une enquête indépendante sur la mort de milliers de saumons d’élevage à la ferme piscicole Northern Harvest, sur la côte sud de la province.

Il indique également que la province renforcera les règles sur la divulgation publique des accidents dans l'industrie aquacole.

L’enquête annoncée jeudi sera menée par l’Institut Maritime de l'Université Memorial et vise à comprendre comment des milliers de poissons ont péri à l'intérieur de leurs enclos en mer.

Depuis le début septembre, une équipe de plongeurs nettoient les enclos avec des aspirateurs. Des machines séparent les restes des saumons morts de l’eau et rejettent un liquide rose et opaque dans l’océan.

Un mélange d'eau de mer et de chair de saumon est rejeté dans l'océan.

Un mélange d'eau de mer et de chair de saumon est rejetée dans l'océan par l'un des bateaux qui nettoient la ferme piscicole Northern Harvest, à Terre-Neuve.

Photo : CBC /Chris-O'Neill-Yates

Depuis quelques jours, les partis d’opposition talonnent Gerry Byrne pour obtenir des réponses. Ils veulent notamment savoir pourquoi le ministre avait décidé d’attendre plusieurs semaines avant d’informer le public, après l'incident.

Gerry Byrne s'est défendu en disant que la province ne pouvait rien divulguer sans l'autorisation de la compagnie.

Le ministre a pressé la compagnie de divulguer l’incident, a-t-il précisé dans une déclaration.

M. Byrne promet que la loi provinciale sur l’aquaculture sera modifiée pour renforcer les règles sur la divulgation, après des incidents du genre.

Cette promesse demeure vague, mais M. Byrne a déclaré en septembre dernier qu’il voulait s'assurer que la province et le public soient informés dans les 24 heures suivant un accident.

Les restes de saumons d'élevage recouvrent une plage.

Les restes de saumons d'élevage recouvrent les plages sur la côte sud de Terre-Neuve.

Photo : CBC / Chris O'Neill-Yates / James

L’opposition accuse les libéraux de dissimuler l’incident

Le chef de l’opposition, Ches Crosbie, accuse le gouvernement de minimiser la gravité de l’incident. Dans un communiqué envoyé aux médias jeudi matin, M. Crosbie, le chef du Parti progressiste-conservateur, affirme que les actions de M. Byrne nuisent à la confiance du public envers l’aquaculture, une industrie qui devient de plus en plus un moteur économique en région rurale.

Gerry Byrne a décidé de ne pas informer le public et de ne pas prendre la mesure du désastre pendant un mois

Ches Crosbie, chef de l'opposition

Gerry Byrne soutient que le gouvernement libéral s’engage à rendre l’industrie aquacole plus sécuritaire.

Il indique aussi que des tierces parties sont déjà en train d'examiner les restes des saumons morts. Des échantillons ont été envoyés au Collège vétérinaire de l'Atlantique, à l’Île-du-Prince-Édouard, et à l’Université du Nouveau-Brunswick.

D'après les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches