•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des serres chauffées par un centre données à Baie-Comeau

Donald Bérubé et sa fille Julie de la Ferme Manicouagan.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Une entreprise agricole de la Manicouagan veut construire de nouvelles serres au cœur d'un quartier industriel de Baie-Comeau. L'énergie nécessaire pour les chauffer proviendrait d'un centre de données.

Début octobre, c'est la fin de la production pour la Ferme Manicouagan. Mais les dirigeants de l'entreprise de Pointe-Lebel espèrent que ce ne sera pas toujours le cas.

Julie Bérubé déplace une pile de casiers pour les semis.

L'heure est au rangement dans cette serre à la fin de la saison de culture.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Depuis quelques mois, les propriétaires de la Ferme Manicouagan élaborent un projet des plus innovants : construire des serres dont l’énergie pour les chauffer l'hiver proviendrait du centre de données de l'entreprise GPU.ONE, à Baie-Comeau.

Ce projet d'économie circulaire est piloté par la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) Manicouagan. Il permettrait d'économiser près de 1000 tonnes de gaz à effet de serre chaque année en mettant à profit la chaleur produite par le centre de données de l'entreprise GPU.ONE pour maintenir une température propice aux cultures dans les serres en saison froide.

Ce serait une première au Québec.

Étant donné qu’ils ont beaucoup de systèmes informatiques à l’intérieur, il sort de là une chaleur incroyable et qui est perdue dans l’atmosphère, souligne la responsable du développement des affaires de la Ferme Manicouagan, Julie Bérubé.

Elle est photographiée à l'intérieur d'une serre.

La responsable du développement des affaires de la Ferme Manicouagan, Julie Bérubé.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

L'idée est venue d'Édith Corbeil, chargée de projet pour le programme Synergie 138 à laSADC de la Manicouagan, qui vise à créer des projets d'économie circulaire entre des entreprises de la Côte-Nord et de Charlevoix. Celui entre la Ferme Manicouagan et GPU.ONE est un de ses dossiers phares.

C'est toujours des maillages qui sont gagnant-gagnant pour les deux entreprises, fait valoir Édith Corbeil. C’est sûr que pour GPU.ONE on parle d’acceptabilité sociale. On ne se le cache pas, c’est des gros volumes d’énergie qui sont utilisés par le centre de serveurs donc de pouvoir redistribuer une partie de cette énergie-là pour alimenter des serres à l’année, c’est une bonne façon de s’implanter dans le milieu de façon positive.

Elle accorde une entrevue devant les bureaux de la SADC Manicouagan.

Édith Corbeil, chargée de projet pour le programme Synergie 138 à la SADC Manicouagan.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Et les avantages du côté de la Ferme Manicouagan sont indéniables.

Selon Édith Corbeil, ces serres bénéficiant de la chaleur des serveurs permettraient de réduire l'empreinte carbone du centre de données. C'est sans compter le transport d'aliments, qui serait grandement diminué sur la Côte-Nord.

Ce projet-là nous aiderait peut-être à approcher les épiciers ou les centres de jardin pour partir des plants au lieu qu’ils achètent leurs plants de tomates ou de fleurs à l’extérieur de la région.

Julie Bérubé, responsable du développement des affaires de la Ferme Manicouagan

Par courriel, le directeur des affaires juridiques pour GPU.ONE, Gabriel Ibghy, précise que leur centre de données de Baie-Comeau est en activité depuis avril 2019.

Dès l’ouverture du centre de données, nous étions en discussion avec la Ville afin de trouver une utilité pour la chaleur émise par l’opération des serveurs, fait-il valoir. C’est la Ville de Baie-Comeau qui nous a introduit à l’organisme Synergie 138. , écrit-il.

L'intérieur de l'usine GPU.ONE

Le centre de données de GPU.ONE à Baie-Comeau contient plus de 1000 serveurs informatiques.

Photo :  courtoisie / GPU.ONE

Cette initiative représente un grand pas en avant pour intégrer l’économie circulaire dans nos centres de données. [Nous sommes] très fiers d’offrir une solution pour nos clients qui est verte, propre, et maintenant qui [pourrait] contribue[r] encore plus au développement de l’économie régional.

Gabriel Ibghy, directeur des affaires juridiques pour GPU.ONE

Le projet est encore à l'étape des études de faisabilité, mais la SADC et la Ferme Manicouagan espèrent pouvoir creuser la première pelletée de terre au printemps 2020.

D’après le reportage de Marie-Jeanne Dubreuil

Côte-Nord

Agriculture