•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vitesse, l’alcool et la drogue en cause dans la mort de Mégan Lapointe

Des lignes rouges sur la chaussée se rendent jusqu'à un poteau de téléphone, près d'un camion d'Hydro-Québec.

Des indications sur la chaussée montrent la trajectoire du véhicule au moment de l'accident.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La coroner Nancy Bouchard conclut dans son rapport que la consommation d’alcool et de métamphétamine de même qu’une conduite inadaptée aux conditions routières et le non-port de la ceinture de sécurité ont pu contribuer à la mort de Mégan Lapointe lors d’un accident survenu le 11 novembre 2018 à Hébertville-Station.

La jeune femme de 20 ans était au volant de son véhicule et une de ses amies était passagère. Elles circulaient sur le chemin Saint-Wilbrod quand Mégan Lapointe a perdu le contrôle de sa voiture, qui a percuté un poteau électrique avant de finir sa course dans le fossé.

La victime a été éjectée et elle est décédée à l’hôpital de Chicoutimi quelques heures plus tard.

Mme Mégan Lapointe est décédée d’un oedème cérébral à la suite d’une hémorragie sous-arachnoïdienne consécutivement à un polytraumatisme dû à un accident de la route, peut-on lire dans le rapport.

Selon ses proches, la jeune femme conduisait souvent rapidement et elle omettait parfois de boucler sa ceinture de sécurité.

Saguenay–Lac-St-Jean

Accident de la route