•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des candidats aux élections s'affrontent au Cégep de Chicoutimi

Lynda Youde du Parti vert, Jimmy Voyer du Parti populaire, Valérie Tremblay du Bloc québécois, Richard Martel du Parti conservateur, Line Bélanger du Parti rhinocéros et Stéphane Girard du Nouveau Parti démocratique.

Six des sept candidats dans Chicoutimi-Le Fjord ont participé au débat.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'avortement, la réforme du mode de scrutin et même la peine de mort ont été au cœur d’un débat organisé par les étudiants du Cégep de Chicoutimi jeudi

C'est en dénonçant le recul de l'accès à l'avortement aux États-Unis que les étudiants du Cégep de Chicoutimi ont lancé le débat.

Tous les candidats présents ont pris le même engagement.

Nous, il n'y a pas d'équivoque, c'est clair que le droit des femmes à disposer de leur corps, c'est un acquis non négociable, a souligné Valérie Tremblay.

Le candidat conservateur a quant à lui répété que son chef Andrew Scheer a été clair.

Il l'a dit que jamais il ne va rouvrir le débat. Alors c'est clos pour tout le monde. Moi, je suis pour l'avortement.

Richard Martel, candidat conservateur dans Chicoutimi-Le Fjord

Les étudiants ont aussi exprimé leur déception d'avoir vu le gouvernement Trudeau trahir sa promesse de réformer le mode de scrutin.

La candidate libérale Dajana Dautovic n'était pas présente pour défendre cette position.

La candidate du Parti rhinocéros a résumé la situation comme suit.

Le système qu'on a actuellement ne permet que l'alternance entre le bleu et le rouge. Oui, on a des petits endroits à gauche et à droite où on a du vert et du orange.

Line Bélanger, candidate du Parti rhinocéros

Le candidat du Parti populaire du Canada a quant à lui affirmé que son parti souhaitait concentrer ses efforts sur d’autres enjeux.

Quatre ans au pouvoir, ça passe très vite. Nous, où est-ce qu'on préfère mettre nos efforts, c'est dans des réformes fiscales et des réformes des structures au niveau du gouvernement fédéral.

Jimmy Voyer, candidat du Parti populaire du Canada

Les étudiants ont étonné les candidats en réclamant des peines plus sévères pour les criminels, allant même jusqu'à réclamer un retour de la peine de mort.

Tous les candidats ont rejeté ce scénario.

Peut-être alourdir les peines pour les adultes qui commettent justement des crimes très graves, ça je suis d'accord, mais pas pour la peine de mort, a lancé Stéphane Girard du Nouveau parti démocratique.

Nous, ce qu'on veut vraiment, c'est réinvestir dans la réinsertion des détenus et la réintégration dans la société.

Lynda Youde, candidate du Parti vert du Canada

En ce qui concerne l'environnement, les changements climatiques et l'immigration, les candidats ont tous eu l'occasion de réitérer leur position.

Les candidats ont débattu pendant près d’une heure trente minutes.

D’après un reportage de Gilles Munger

Notre dossier Élections Canada 2019

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale