•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Daniel Gagnon : vitesse excessive et témérité en cause

Un voiture noire est sectionnée et se trouve sur le toit. Une autre voiture est abîmée à l'avant. En arrière, il y a des voitures de police.

L'impact avait été très violent.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Daniel Gagnon, ce jeune homme de 21 ans mort lors d'un accident survenu à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix le 17 mai 2018, conduisait trop vite et de façon téméraire.

C'est ce conclut dans son rapport le coroner Donald Nicole, précisant que Daniel Gagnon est mort d'un traumatisme craniocérébral sévère.

Le conducteur tentait d’échapper à une policière qui avait constaté qu’il était en excès de vitesse. Selon des témoins, il circulait effectivement à haute vélocité en effectuant des dépassements téméraires par la gauche et par la droite.

Il a finalement embouti l’arrière d’une camionnette avant de se retrouver dans la voie inverse et d’être heurté par un autre véhicule. L'homme ne portait pas sa ceinture de sécurité.

L'examen toxicologique n’a révélé aucune présence d'alcool.

Selon ses proches, Daniel Gagnon était en conflit avec les autorités policières, était passionné par la mécanique et aimait circuler à haute vitesse.

Saguenay–Lac-St-Jean

Accident de la route