•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois policiers d'Halifax font face à la justice

Un policier.

Dan Kinsella est le chef du service policier régional d'Halifax.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef de la Police régionale d’Halifax, Dan Kinsella, affirme que des accusations criminelles ont été déposées contre l'un de ses policiers et pourraient l'être contre deux autres. Ces derniers sont soupçonnés d’avoir commis des crimes dans la municipalité au cours des dernières semaines.

Le premier policier a été arrêté à la mi-septembre après qu’on eut signalé un vol dans une entreprise. La police n’a pas révélé l'identité de l'agent, qui a été suspendu avec salaire. La suspension avec salaire dans un pareil cas est conforme à la loi sur la police de la Nouvelle-Écosse.

La deuxième arrestation a eu lieu moins de trois semaines plus tard. Le détective Joseph Farrow a été accusé d’entrée illégale dans une demeure et d’agression sexuelle. L’équipe d'intervention en cas d'incident grave (Serious Incident Response Team, SIRT) impliquant des policiers indique que Joseph Farrow connaissait la victime.

Joseph Farrow est lui aussi suspendu avec salaire.

Le troisième policier a été arrêté après un incident conjugal survenu lundi soir à Eastern Passage, une banlieue d’Halifax.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a affirmé que l’incident impliquait un policier et une femme. L’accusé connaissait lui aussi la victime.

Selon la GRC, le policier a été arrêté dans les environs. Personne n’a été blessé. La GRC a déclaré que la femme ne se trouvait pas avec le policier lorsque des menaces ont été faites.

Le policier a fini par être relâché. Le directeur de la SIRT a déclaré mercredi que l’enquête se poursuit et que les résultats de celle-ci seront décisifs pour déterminer si des accusations seront portées ou non.

« Ce comportement ne sera pas toléré »

Le directeur du service policier Dan Kinsella a dit s'attendre à ce que ce dernier policier soit lui aussi suspendu.

Il a soutenu jeudi que ces trois incidents ne doivent pas faire oublier le bon travail fait au quotidien par les forces de l’ordre de la capitale néo-écossaise.

Ces incidents ont bel et bien eu lieu, nous allons nous en occuper, nous nous en occuperons toujours. L’autre chose que je peux vous dire, c’est que nous avons immédiatement pris la parole et avons averti le public en leur faisant part de tous les détails en notre possession, a indiqué M. Kinsella en conférence de presse.

Une accusation, c’en est une de trop

Au cours des cinq dernières années, dix agents du service policier régional d’Halifax et deux membres civils ont été arrêtés.

La grande majorité des membres de la Police régionale d'Halifax ont à cœur nos valeurs fondamentales, font respecter la loi, a aussi déclaré Dan Kinsella. Ils viennent travailler tous les jours, travaillent fort et n’hésitent pas à se surpasser.

M. Kinsella a déclaré que les forces policières font tout en leur pouvoir pour s’assurer que de tels incidents ne se reproduisent pas.

Ce comportement n’est pas toléré et une arrestation, c’en est une de trop, a-t-il conclu.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Forces de l'ordre