•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des propos élogieux à l'endroit de Marine Le Pen reviennent hanter la bloquiste Caroline Desbiens

Caroline Desbiens, en studio

Caroline Desbiens, candidate du Bloc québécois dans la circonscription de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d'Orléans-Charlevoix

Photo : Radio-Canada / Nicolas Bilodeau

Jean-François Nadeau

Des écrits élogieux à l'endroit de Marine Le Pen ou à caractère islamophobe rattrapent la candidate bloquiste Caroline Desbiens en plein coeur de la campagne électorale fédérale.

Caroline Desbiens se présente pour le Bloc québécois dans la circonscription de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île-d'Orléans-Charlevoix.

En mars 2016, elle écrivait ceci à propos de Marine Le Pen sur sa page Facebook personnelle : le choc des idées nous arrive par des gens qui osent défendre envers et contre tous une ligne de pensée. Et je le répète c'est ce que j'admire chez Madame Le Pen!

Caroline Desbiens prenait toutefois le soin de souligner qu'elle ne partageait pas les opinions de la politicienne française d'extrême droite.

Ceux qui me connaissent bien savent que je suis du genre à saluer et même à exprimer mon admiration envers des êtres performants et ce, bien qu'ils tiennent des positions différentes ou partiellement différentes de la mienne, précisait-elle dans la même publication.

La candidate bloquiste affirmait également admirer l'ancien premier ministre canadien Pierre Elliott Trudeau pour les mêmes raisons.

Ces gens qui ruent dans les brancards, qui nous poussent au mur, que l'on soit ou non ou pas ou presque en accord avec eux, contribuent davantage à faire avancer la réflexion sociale que les"drabes" ou encore les encarcanés, soulignait-elle.

Extraits de propos tenus par Caroline Desbiens sur Facebook le 28 mars 2016.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Extraits de propos tenus par Caroline Desbiens sur Facebook le 28 mars 2016.

Photo : Radio-Canada / Facebook de Caroline Desbiens

Propos islamophobes

À la fin décembre 2013, Caroline Desbiens publie cette fois des propos islamophobes, en lien avec le dossier de la Charte des valeurs et de la laïcité :

Cette loi sur la laïcité [...]qui risque d'éviter le pire... Soit que dans quelques années, vos filles, petites filles et arrière-petites-filles soient obligées de se mettre un voile sur la tête pour aller faire des courses chez IGA sous peine de se voir jeter en prison !!!!

Cette publication a été effacée de la page Facebook de la candidate.

Publication de Caroline Desbiens sur sur mur Facebook, en date du 29 décembre 2013.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Publication de Caroline Desbiens sur sur mur Facebook, en date du 29 décembre 2013.

Photo : Radio-Canada / Facebook de Caroline Desbiens

Vives réactions

Les propos passés de Caroline Desbiens sont dénoncés par la candidate libérale de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île-d'Orléans-Charlevoix.

Par voie de communiqué, Manon Fortin déclare queLes propos de Mme Caroline Desbiens sont tout simplement inacceptables. Les gens de notre circonscription ne se reconnaissent pas dans de tels propos qui ne reflètent en rien nos valeurs. Les gens de notre région sont accueillants et ouverts.

Elle réclame que le chef du Bloc québécois prenne des mesures à l'endroit de sa candidate.

Des excuses de la candidate et du chef

Caroline Desbiens a présenté ses excuses, jeudi après-midi, sur sa page Facebook.

Si mon geste a pu offenser, je m'en excuse sincèrement, telle n'était pas mon intention. Ceci illustre la nécessité de réfléchir sur notre façon d'exercer notre liberté d'expression dans ce nouveau mode de communication et sur la responsabilité que nous avons tous à cet égard , peut-on lire sur sa page.

Le chef bloquiste Yves-François Blanchet a choisi de réagir par voie de communiqué jeudi, en début d'après-midi.

« J’ai parlé personnellement à la candidate. Elle regrette d’avoir partagé dans le passé des messages contenant des propos inappropriés. Elle s’en est excusée. En tant que chef du Bloc Québécois, j’ajoute mes excuses en leur nom auprès de l’ensemble de la population du Québec », a déclaré M. Blanchet.

Les propos de madame Desbiens n'ont pas leur place en 2019. Je trouve déplorable que M. Blanchet ne soit pas conséquent avec ce qu'il a affirmé dans les médias quand il disait qu'il ne tolérerait pas ce genre de choses, a réagi la candidate conservatrice Sylvie Boucher.

La candidate bloquiste ne sera pas exclue de la campagne électorale.

Québec

Politique fédérale