•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lucie, postière à 80 ans

La postière dit ne pas trop penser à la retraite pour l'instant.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Rose St-Pierre

Elle a soufflé ses 80 bougies la semaine dernière et livre toujours le courrier à 960 familles du sud-est du Nouveau-Brunswick. Voici un portrait de Lucie Johnson, la doyenne des postes.

Comme plus de 50 000 collègues au pays, Lucie Johnson livre chaque jour des centaines de lettres et de colis.

Une femme dépose des enveloppes dans une boîte postale communautaire.

En 40 ans de métier, Lucie Johnson a assisté à la multiplication des boîtes postales communautaires.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

J’arrive à 8 h, je mets toutes les lettres sur la board, puis je fais mes paquets, tout marquer… Après, je mets tout ça dans les boîtes pour livrer. Je mets tout ça dans mon car… puis sur la route !

Une factrice, à l'intérieur de sa voiture, ouvre une boîte postale située côté passager à l'aide d'une grande pince.

La postière utilise une pince télescopique pour atteindre les boîtes postales en bordure de chemin.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Au service de Postes Canada depuis 40 ans, elle a célébré ses 80 ans en octobre.

Quand je dis mon âge, ils ne me croient pas !

Lucie Johnson, factrice
Une factrice tient quelques lettres dans ses mains.

À ses débuts, en 1980, Lucie Robichaud distribuait le courrier à 430 familles. Quarante ans plus tard, elle dessert maintenant 960 familles.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Cette dernière ne passe d’ailleurs pas inaperçue à Richibucto.

Tous les gens de la route, partout où elle va, il y a toujours quelqu’un qui arrête lui parler [...] Ah non, ils la connaissent tous bien. Ils savent c’est qui, Lucie Johnson.

Léa Robichaud, collègue de Lucie Johnson
Une factrice remet une lettre à un résident.

Tous les résidents qu'elle dessert connaissent bien Lucie Johnson, selon une collègue.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

En 40 ans de métier, la factrice a été aux premières loges du déclin des envois de lettres et de la montée de la distribution de colis, conséquence du magasinage en ligne.

Une femme porte un colis dans ses bras et se dirige vers le coffre d'une voiture.

La factrice peut livrer jusqu'à 50 boîtes par jour.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Aujourd’hui, on a les scanning, beaucoup de signatures, beaucoup plus de boîtes, pas mal plus de mail. Mais ça se fait bien, assure la postière.

Lucie Johnson étonne et inspire collègues, amis et famille.

Une femme sourit à la caméra devant une route dans un quartier résidentiel.

Lucie Robichaud est la collègue de Lucie Johnson.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

C’est incroyable qu’elle travaille encore. Elle est vraiment intéressée de travailler [...] Elle est encore smart pour travailler, je crois qu’elle va arrêter, peut-être, je ne sais pas.

Émile Johnson, cousin de Lucie Johnson.

À ceux qui aimeraient connaître son secret, l'octogénaire répond qu’il suffit de s'occuper.

Une femme sourit devant la caméra

La factrice Lucie Johnson a célébré son 80e anniversaire en octobre 2019.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Travaille toute la journée, les week-ends tu restes à la maison, tu sors. Il faut que tu grouilles.

Lucie Johnson

Et à la relève, elle souhaite bonne chance. Il y a de l’ouvrage en masse, il n’en manque pas , lance-t-elle, le regard rieur.

Nouveau-Brunswick

Emploi