•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7000 signatures recueillies pour sauver l’urgence de Cloutier-du Rivage

Le Centre Cloutier-du Rivage, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières.

Le Centre Cloutier-du Rivage, dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député libéral de Pontiac et critique en matière de santé, André Fortin, a déposé ce matin à l'Assemblée nationale la pétition contre la fermeture de l'urgence de Cloutier-du Rivage. Le document a recueilli environ 7000 signatures.

En point de presse, le député a dénoncé l'improvisation du ministère de la Santé et du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec dans le dossier.

L’idée n’a jamais été de dire que les nouveaux services qui pourraient être ajoutés, comme ceux de nutritionniste ou autres, ce n’est pas une bonne chose, dit-il. L’idée, c’est qu’il y a des services en ce moment qui sont en voie d’être perdus.

Ça exprime toute la volonté des gens du Cap-de-la-Madeleine de maintenir les services qui leur sont donnés.

André Fortin, député libéral de Pontiac et critique en matière de santé

L'instigatrice de la pétition, Andrée Lanneville, a réclamé le maintien des services d'urgence dans le secteur, soulignant le fait que la population est vieillissante et que la situation est précaire dans le secteur.

L'instigatrice de la pétition, Andrée Lanneville, est devant un lutrin et s'adresse aux journalistes. André Fortin, député libéral de Pontiac, est à sa droite.

Andrée Lanneville est infirmière à la retraite.

Photo : Radio-Canada

De son côté, Andrée Lanneville, ancienne infirmière, affirme qu'il sera impossible de pourvoir les postes à temps à cause de la pénurie de main-d’oeuvre dans la région.

C’est très approximatif, il n’y a rien de coulé dans le béton. Tous les jours, ils [le gouvernement caquiste] changent leur discours. On dit que ce sera ouvert de telle heure à telle heure, mais ils ne pourront pas garder les plages horaires ouvertes au maximum puisqu’il n’y a pas assez de personnel pour faire fonctionner l’urgence.

La fermeture de l'urgence se fera vendredi. D'ici l'ouverture des nouveaux services, une infirmière sera sur place pour assurer l'intérim.

La population est invitée à se diriger vers l'hôpital de Trois-Rivières pendant la transition la semaine prochaine.

Mauricie et Centre du Québec

Santé