•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef des pompiers de l’île Bowen quitte temporairement ses fonctions

Une caserne de pompiers.

Le nouveau chef des pompiers a été embauché en juillet et a suscité du mécontentement de la part des pompiers depuis.

Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le chef pompier de la municipalité de l'île Bowen a quitté temporairement ses fonctions, a annoncé le maire de l’île Gary Ander. Le chef pompier a pris cette décision alors qu'un arbitre tente de dénouer l'impasse entre lui et les pompiers volontaires de l'île.

Plus tôt jeudi, les 26 pompiers volontaires ont lancé un ultimatum à la municipalité, ils demandaient que leur nouveau chef soit congédié sans quoi ils démissionneraient en bloc à 16 h. Une telle démission aurait pu être désastreuse en cas d'urgence dans l'île.

Les raisons exactes entourant le mécontentement des pompiers envers leur chef, Derek Dickson, demeurent inconnues. Le nouveau chef, qui venait de l'extérieur de l'île, a été embauché l'été dernier. Il avait rapidement effectué des changements.

Dans une lettre adressée à la Municipalité, les 26 pompiers ont affirmé que leurs préoccupations ne sont pas entendues sous la direction de M. Dickson. Ils y avaient indiqué que tous les membres volontaires du département démissionneraient le jeudi 10 octobre 2019 à 16 h si Derek Dickson reste chef des pompiers à ce moment-là.

Le maire de l'île, Gary Ander, n'a aucune intention de laisser Derek Dickson quitter son poste. Il a une expérience et une compétence exceptionnelles. Nous sommes contents de l'avoir en poste, dit-il à son sujet. Il ajoute qu'il est très inquiet et découragé devant la menace.

Cet ultimatum compromet notre capacité à respecter nos obligations en matière de sécurité et à l'égard de notre personnel et de nos bénévoles.

Gary Ander, maire de l'île Bowen

Un médiateur a immédiatement été embauché pour aider à établir une relation de travail plus constructive au sein du département. Il demande à chacun des pompiers de reconsidérer sa décision de démissionner.

Surpris par la révision de leur formation

Les pompiers ont fait part de leurs préoccupations pour la première fois en août, puis de nouveau en septembre, après avoir décidé de mettre fin à toutes les séances de pratique et de formation avec le chef.

Lors d'une réunion, le 30 septembre, le conseil municipal a voté en faveur d'un examen indépendant du service d'incendie, selon le maire. La première phase se pencherait sur la formation des pompiers, en vertu de ce qui est prescrit par la province.

Les pompiers avaient été surpris par cette nouvelle, disant qu'ils comptaient ensemble plus de 300 ans d'expérience en matière de lutte contre les incendies à l'île Bowen, et ajoutant qu'ils se sont toujours engagés à suivre une formation conforme aux normes provinciales.

En dépit de l'ultimatum, le maire avait affirmé que certains pompiers volontaires ne prévoyaient pas de démissionner. Tous ceux d'entre vous qui resteront en poste sont priés de nous informer dès que possible, leur avait-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale