•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premières vendanges pour les nouveaux propriétaires du Clos Sainte-Thècle

Des vignes à perde de vue dans les champs.

Le Vignoble Clos Sainte-Thècle.

Photo :  Facebook / @clossaintethecle

Radio-Canada

Ce seront les premières vendanges des nouveaux propriétaires du vignoble Clos Sainte-Thècle, Éric Blouin et Annie Trépanier, qui ont acquis les lieux en avril. Pour l’occasion, ils invitent la population en ce long week-end à venir leur donner un coup de main pour la récolte.

Les amateurs de vins seront appelés à effectuer deux tâches simples : ramasser le raisin et le trier. C’est festif! C’est la fin de la saison pour nous!, s’est exclamé Éric Blouin au micro de l’émission Facteur matinal jeudi matin.

Entre 25 et 30 œnophiles seront nécessaires à l'exercice. Dans le fond, on a travaillé tout l’été pour finalement ramasser les raisins et faire le vin. C’est convivial et on aura un petit lunch pour tout le monde et peut-être un petit verre de vin à la fin de la journée, ajoute-t-il.

Le printemps pluvieux et froid ne semble pas avoir affecté les récoltes, selon monsieur Blouin. Dans les dernières semaines, on a eu du beau temps pour pousser nos taux de sucre. On s’attend donc à quelque chose d’assez semblable à l’an passé.

Des tests pour de nouveaux vins

Des tests ont d’ailleurs été effectués en amphore. C’est un vaisseau de fermentation. Ce qui est encore plus vieux que les cuves en béton, ce sont les amphores en terre cuite. Il y a des milliers d’années, les vins étaient faits dans des amphores. On a su qu'un artiste québécois, Benoit Daigle, en faisait. On l’a contacté et on s’en est procuré un.

Ce petit vignoble espère pouvoir embouteiller 4 000 bouteilles de vin cette année. Les anciens propriétaires ont récolté cinq tonnes l'an dernier. On s’attend donc à récolter entre cinq et six tonnes de fruits encore en 2019, se réjouit monsieur Blouin.

Les intéressés à participer à la récolte sont invités à apporter leur propre sécateur, mais le propriétaire indique qu’il y en aura aussi sur place au besoin.

Le premier vin sera lancé le 1er avril. Quelques autres cuvées sortiront au cours de l’été.

Mauricie et Centre du Québec

Bière et vin