•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jocelyn Blondin dénonce l’état de l’École Saint-Jean de Bosco à Gatineau

La prise est sortie du mur.

Une prise électrique n'est pas fixée sécuritairement à l'École Saint-Jean de Bosco à Gatineau.

Photo : Gracieuseté de Jocelyn Blondin

Radio-Canada

Le conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, affirme que la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) a de gros problèmes d’infrastructures.

M. Blondin s’est présenté mercredi soir à la réunion du conseil des commissaires de la CSPO avec des photos pour démontrer que de nombreuses anomalies sont présentes à l’école primaire Saint-Jean de Bosco du secteur de Hull, dont certaines pourraient être dangereuse pour les élèves et le personnel.

Des travaux qui traînent depuis un dégât d’eau survenu en janvier 2018 laissent des murs non finis, des fils et des prises électriques non sécuritaires, selon M. Blondin, qui siège au conseil d’établissement de l’École Saint-Jean de Bosco, à titre de représentant de la communauté.

L’école à l’air d’un chantier de construction, l’ambiance est terrible pour les enfants et pour le personnel. Je demande aux commissaires de faire avancer les travaux!

Jocelyn Blondin, conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau

L'ancien président de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais a aussi dénoncé qu’une porte de la salle des toilettes ne ferme plus et qu'il n'y a pas d’eau chaude dans le local du service de garde.

Je suis juste venu demander aux commissaires de faire avancer les travaux. Je ne suis pas venu me plaindre, je suis juste ici pour demander de remettre cette école-là en état comme elle devrait l’être, a-t-il dit.

Le conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, répond aux questions des journalistes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jocelyn Blondin déplore que plusieurs commissaires autour de la table n'étaient pas au courant de l'état de l’École Saint-Jean de Bosco.

Photo : Radio-Canada

Mario Crevier, le président de la CSPO, a fait valoir qu’il n’était pas au courant de l’état de l’École Saint-Jean de Bosco. Il affirme qu’il va répondre à M. Blondin au cours de la prochaine semaine.

M. Crevier a mentionné que l’ampleur des travaux va être analysée et qu’ils seront complétés dès que possible.

Ottawa-Gatineau

Éducation