•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Banff annonce un taux de logements disponibles en hausse

Vue sur une rue à Banff où l'on voit les Rocheuses.

la Municipalité de Banff se dit en avance sur ses objectifs dans sa lutte contre la crise du logement.

Photo : Radio-Canada / Julie Préjet

Radio-Canada

En proie à une crise du logement, la Ville de Banff cherche à rendre plus facile la location d'appartements et affirme que l’objectif de 1 % d'inoccupation qu'elle s'était fixé pour 2022 est déjà atteint.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, le taux d'inoccupation des logements locatifs à Banff a atteint 1,1 % en 2018, contre 0,6 % en 2017, selon un rapport publié cette semaine.

Les projections du plan stratégique de la Ville envisageaient que le cap de 1 % de logements libres serait atteint en 2022, en partie grâce à des initiatives encourageant les promoteurs privés à construire de nouveaux logements.

« Après plusieurs années avec un taux d’inoccupation de zéro, il est bon de voir que la disponibilité de logements locatifs dépasse déjà l'objectif de 2022 », a déclaré la mairesse Karen Sorensen dans un communiqué.

« Il y a de fortes chances que notre croissance augmente en 2019, ajoute-t-elle, mais nous avons encore du chemin à faire pour atteindre un taux d'inoccupation sain, qui se situerait entre 3 et 5 %, comme il est spécifié dans le plan stratégique. »

L’an dernier, 131 nouveaux logements ont été créés à Banff dans les appartements Ti'nu. D’autres sont en cours de construction, comme des logements en vente à prix contrôlés sur l’avenue Banff, et de nouveaux appartements en location sur l’avenue Cave.

Une autre étude avance que vivre à Banff deviendrait également plus abordable. D’après le Bow Valley Labour Market Review, publié à l’automne par le Centre de ressource de l’emploi, les prix de location moyens à Banff ont diminué de 12 % par rapport à la même période l'année dernière.

Ce sont les prix de location des appartements de trois chambres à coucher qui ont connu la plus forte baisse, avec 22 %.

Alberta

Économie