•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les retraités du Soleil appuient massivement le modèle de coopérative

16247181-0A31-4C5C-97AC-D987113FCAEA

édifice le soleil boulevard charest soir capitales médias

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Préoccupés par l’avenir de leur régime de retraite, les retraités du journal Le Soleil ont voté à l’unanimité en faveur d'une reprise des activités de Groupe capitales médias par une coopérative d’employés.

Le vote s’est tenu lors de l'assemblée de fondation de la nouvelle Association des employés retraités du journal Le Soleil.

On se dit quelque part que ce sont des collègues avec qui on a déjà travaillé pour plusieurs et de part et d'autre je pense qu'on a besoin de s'entraider, fait valoir Pierre Pelchat, porte-parole de l’Association.

Les quelque 150 personnes présentes ont accepté de participer financièrement à la coopérative qui pourrait reprendre les journaux en difficulté financière de Groupe capitales médias.

Aucun montant de contribution obligatoire n’a été fixé et les retraités seront libres de contribuer à hauteur de leur capacité financière.

Pierre Pelchat, porte-parole de l'Association des employés retraités du journal « Le Soleil ».

Pierre Pelchat, porte-parole de l'Association des employés retraités du journal « Le Soleil ».

Photo : Radio-Canada

Les retraités font le calcul qu’une coopérative serait plus favorable au maintien du régime de retraite alors qu’un autre acheteur pourrait décider d’y mettre un terme, ce qui entraînerait une baisse drastique des rentes des anciens employés.

Il faut être imaginatif avec le syndic, le syndicat et le gouvernement pour trouver une solution et conserver la totalité de nos rentes. Je pense que c'est faisable, avance Pierre Pelchat.

Les acheteurs qui souhaitent mettre la main sur les journaux de Groupe capitales médias doivent déposer une offre au gouvernement d’ici le 25 octobre.

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a indiqué que plus d’une vingtaine de groupes d’étaient montrés intéressés.

Québec

Médias