•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déchiqueter les feuilles plutôt que les jeter

Ce citoyen passe la tondeuse dans ses feuilles depuis 25 ans.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Radio-Canada

La Ville de Saguenay laisse tomber la collecte des feuilles mortes cet automne. Elle invite les citoyens à opter pour le déchiquetage de ces résidus avec leur tondeuse. Il s’agit d’une pratique écologique qui permet d'engraisser les sols.

Par cette mesure, la mairesse Josée Néron estime que la Ville économisera autour de 100 000 $ par année.

En réalité, il n'y avait pas vraiment de succès au niveau de la collecte des résidus verts donc il a été décidé et recommandé par la commission du développement durable de cesser la collecte.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

La chargée de projet en agriculture urbaine chez Eurêko!, Charlotte Codron, rappelle qu'il est effectivement plus écologique de laisser les feuilles au sol que de les ramasser.

Ça va permettre de garder l'humidité pour les micro-organismes du sol qui vont pouvoir avoir une activité plus importante, ce qui va permettre de dégrader les feuilles plus rapidement et donc au printemps, il n'y aura plus aucune feuille qui sera dans le jardin. Plus besoin de se faire du trouble et d'enlever les feuilles soi-même.

Les citoyens qui souhaiteraient tout de même se départir de leurs feuilles peuvent aller les porter aux différents écocentres de la municipalité où elles seront compostées.

La Ville de Saguenay précise toutefois qu'elle continuera de passer le balai mécanique à Arvida pour éviter que les feuilles n'embourbent les puisards.

Par conséquent, elle demande aux citoyens de ce quartier de ne pas pousser délibérément les feuilles dans la rue.

D'après le reportage de Claude Bouchard

Saguenay–Lac-St-Jean

Matières résiduelles