•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avenir de l'église Saint-Mathias incertain

L'église Saint-Mathias

À moins d'un projet de relance, l'église Saint-Mathias d'Arvida pourrait être fermée au culte dès l'an prochain.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À moins d’une entente entre la fabrique Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus et un promoteur privé, l’église Saint-Mathias, à Arvida, sera fermée au culte l’an prochain.

Le temple construit dans les années 60 requiert des investissements majeurs estimés à 750 000 $. La fabrique, propriétaire de l’immeuble, n'a pas les moyens d’investir cette somme dans le contexte où la fréquentation des églises est en chute libre.

L'entrée en scène d'un promoteur privé du Lac-Saint-Jean suscite toutefois une lueur d'espoir et permettrait de sauver le l'église en lui conférant une nouvelle vocation. L’architecture serait préservée, mais l’intérieur subirait une transformation.

Des discussions ont cours entre la fabrique et le promoteur, dont l'identité n'a pas été dévoilée. Il songerait à acquérir la bâtisse, le presbytère et les terrains adjacents pour y aménager des espaces de bureau, une salle de spectacle et des logements.

L’acquéreur serait ouvert à l'idée qu'une portion de l'église soit réservée au culte

Les paroissiens auront l’occasion de se prononcer lors d’un vote qui aura lieu le 22 octobre.

Si le vote est négatif, les options qu’il nous reste, c’est soit de fermer l’église en 2021 ou trouver un autre promoteur. Ce ne sera pas facile.

René Lapointe, président de la Fabrique Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus

D’après les informations de Catherine Gignac

Saguenay–Lac-St-Jean

Croyances et religions