•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contre-attaque à Denise au pays des Francos à Tout le monde en parle

Denise Bombardier écoute une personne qui répond à une de ses questions dans son documentaire « Denise au pays des francos ».

Trois intervenantes du documentaire « Denise au pays des francos » seront à « Tout le monde en parle » dimanche.

Photo : Manitomedia

Marguerite Gallorini

Stéphanie Chouinard, Chloé Freynet-Gagné et Caroline Gélineault, qui ont participé au documentaire Denise au pays des Francos, seront à Tout le monde en parle dimanche.

Caroline Gélineault, étudiante franco-ontarienne au collège La Cité et analyste politique à la Fédération culturelle canadienne-française, avait déjà déploré que l’échange avec la chroniqueuse ait parfois porté sur la forme plus que sur le fond.

Caroline Gélineault dit ainsi avoir hâte de participer à l’émission pour dire : On est là et on va continuer à être là.

Elle attend avec impatience de pouvoir parler de la réalité francophone au Canada avec ses « consoeurs » Stéphanie Chouinard et Chloé Freynet-Gagné dimanche. On s’est parlé un petit peu sur Facebook, les trois, on a vraiment hâte de participer. On va se rejoindre à Montréal demain [jeudi] pour le tournage donc j’ai bien hâte de les voir.

J’ai hâte d’avoir cette possibilité-là de présenter ma communauté et de présenter ce qu’on vit en Ontario français et partout au Canada en francophonie.

Caroline Gélineault, analyste politique à la Fédération culturelle canadienne-française

Elle souhaite utiliser la plateforme de dimanche pour contrer les propos de Mme Bombardier qui, selon elle, pratique une forme d’élitisme linguistique : J’ai l’intention de parler beaucoup de [la diversité linguistique ...] et de l’importance de la valorisation de tous les types de parler qu’on peut avoir en français.

Elle compte également souligner l’importance de soutenir les activités culturelles et les artistes francophones au Canada pour garder une communauté vibrante.

S’adresser au Canada francophone plutôt qu’à Mme Bombardier

Plus tôt cette semaine, la politologue Stéphanie Chouinard, qui a participé au documentaire et sera également à Tout le monde en parle dimanche, avait déjà déclaré que ce documentaire, on l’a fait pour les gens qui vont décider de le regarder, pas pour Denise Bombardier et qu’on ne continuera pas d’exister pour elle.

Chloé Freynet-Gagné, jeune Franco-Manitobaine qui sera aussi à l’émission dimanche, s’est quant à elle dite irritée des propos de Mme Bombardier ravivant le débat sur l’insécurité linguistique chez les jeunes.

J’étais abasourdie d’entendre ça, le fait qu’on critique les jeunes. C’est comme ça qu'on va perdre le français, c’est en critiquant les jeunes, c’est en disant qu’ils ne parlent pas bien français, a-t-elle lancé plus tôt cette semaine.

Caroline Gélineault partage cette opinion : Le message que j’aimerais leur adresser, c’est exprimez-vous comme vous le voulez, exprimez-vous comme vous le sentez. La langue nous appartient en tant que locuteurs.

Toronto

Francophonie