•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un moniteur scout accusé de pornographie juvénile

Photo de Bernard Lapointe

Bernard Lapointe

Photo : Facebook

Yannick Bergeron
Carl Marchand

Un homme engagé auprès des jeunes, notamment chez les scouts, est accusé d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile.

Détenu, Bernard Lapointe, 32 ans, a comparu mercredi après-midi au palais de justice de Québec.

La poursuite s'est opposée à sa libération et il doit revenir devant le tribunal jeudi pour l'enquête sur sa remise en liberté.

L'homme de Saint-Basile de Portneuf aurait eu en sa possession de la pornographie juvénile le 28 juin dernier.

En plus de son engagement chez les scouts, il a assuré la direction des Loisirs des Hauts-Sentiers, un organisme de loisirs offrant des services à la Ville de Québec sur le territoire de Saint-Émile et de Lac‑St‑Charles.

Selon sa page LinkedIn, il a occupé le poste de directeur jusqu'en juillet dernier. Il a occupé différentes fonctions dans des organismes où il a géré des camps de jour.

Le conseil d'administration des Loisirs des Hauts-Sentiers a réagi mercredi soir.

« Nous tenons à rassurer les parents et leur confirmer que l'individu n’est plus à l’emploi des Loisirs des Hauts-Sentiers depuis le 1er juillet. Durant la période où il a été à notre emploi, rien n'a été porté à notre attention en lien avec le dossier en cours. Afin de ne pas nuire au bon déroulement du processus, nous ne ferons aucun autre commentaire », explique-t-on.

Avant de diriger les Loisirs des Hauts-Sentiers, M. Lapointe a également travaillé pour le centre Paul-Émile-Beaulieu et Loisirs et Sports Neufchâtel.

Bernard Lapointe n'a pas d'antécédents judiciaires.

Québec

Justice