•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ministres du gouvernement Ford refusent de s'immiscer dans la campagne électorale fédérale

Des hommes et des femmes assis pour une photo officielle

Doug Ford et ses ministres lors de la cérémonie d'assermentation du cabinet le 29 juin 2018

Photo : La Presse canadienne / Mark Blinch

Radio-Canada

Les ministres progressistes-conservateurs ontariens refusent de commenter la présente campagne électorale qui se déroule sur la scène fédérale. Tous ceux à qui nous avons parlé à l'entrée du conseil des ministres mercredi affirment être très occupés avec leurs responsabilités provinciales.

Aucun d'entre eux n'a voulu discuter de la dynamique en cours en vue de l'élection du 21 octobre.

Je suis occupé à faire mon travail, alors je ne vais pas commenter ce qui se passe au fédéral.

Doug Downey, procureur général de l'Ontario

Pourtant, la politique provinciale ontarienne se retrouve presque quotidiennement à l'avant-plan des discussions électorales.

Justin Trudeau s'adresse à la caméra.

Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le chef libéral Justin Trudeau ne manque pas une occasion d'associer son adversaire, le chef conservateur fédéral Andrew Scheer, à Doug Ford, le premier ministre ontarien impopulaire. Mais les progressistes-conservateurs semblent bien déterminés à rester dans l'ombre, peu importe les attaques à leur égard.

Ils ne siègent d'ailleurs pas à Queen's Park puisque les travaux ont été ajournés depuis juin jusqu'à la fin de la campagne électorale. Le premier ministre Doug Ford se fait extrêmement discret également.

Les néo-démocrates ont même demandé à plusieurs reprises à Doug Ford de sortir de sa cachette.

Ses ministres affirment toutefois qu'il est bien présent et qu'il travaille sans relâche.

Il travaille tous les jours pour gouverner la province de l'Ontario.

Monte McNaughton, ministre du Travail de l'Ontario
Le ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, Vic Fedeli.

Le ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, Vic Fedeli.

Photo : Radio-Canada / Philippe de Montigny

J'ai rencontré [Doug Ford] aujourd'hui. Je lui ai parlé hier. Je lui ai parlé vendredi. [...] Nous avons tous été très occupés.

Vic Fedeli, ministre du Développement économique, de la Création d'Emplois et du Commerce
Les deux hommes sont assis avec une petite table entre les deux, ils font face aux caméras mais se regardent.

Le chef conservateur fédéral Andrew Scheer rend visite au premier ministre ontarien Doug Ford à Queen's Park.

Photo : Claudine Brulé

Andrew Scheer refuse de faire campagne avec Doug Ford, ou même de le nommer dans ses discours.

Andrew Scheer peut faire ce qu'il fait. Il aura mon vote dans cette élection.

Lisa MacLeod, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport de l'Ontario
Un homme à un lutrin

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Le mouvement conservateur demeure uni et cherche du changement. Au bout du compte, ma priorité comme ministre, ce sont les enfants. Je comprends qu'il y a une élection, mais ce n'est pas ma priorité.

Stephen Lecce, ministre de l'Éducation de l'Ontario

Les travaux de l'Assemblée législative de l'Ontario sont ajournés jusqu'à la fin de la campagne électorale. Le retour en chambre des élus est prévu le 28 octobre.

Toronto

Politique provinciale