•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat de l'Outaouais 2019 : le pont ou le train léger?

Les six candidats sont assis à une table sur une scène.

De gauche à droite : Greg Fergus, du Parti libéral du Canada, Dave Blackburn, du Parti conservateur du Canada, Geneviève Nadeau, du Bloc québécois, Nicolas Thibodeau, du Nouveau Parti démocratique, Josée Poirier Defoy, du Parti vert du Canada, et Mario-Roberto Lam, du Parti populaire du Canada.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Jean-Sébastien Marier

Les questions du transport en commun à Gatineau et d'un sixième lien interprovincial au-dessus de la rivière des Outaouais ont donné lieu à de vifs échanges entre les représentants des six principaux partis fédéraux, mercredi soir, dans le cadre du débat de l'Outaouais 2019 organisé par Radio-Canada, Le Droit et l'Université du Québec en Outaouais (UQO).

Le candidat du Parti libéral du Canada (PLC) dans Hull—Aylmer, Greg Fergus, a notamment été invité à préciser les intentions de sa formation politique en matière de transport dans la région. Certains de ses opposants lui ont demandé pourquoi le PLC semble appuyer à la fois l'électrification du transport en commun dans l'ouest de Gatineau et la construction d'un sixième pont dans l'est.

J'essaie de comprendre comment fonctionne le Parti libéral, a lancé Mario-Roberto Lam, le candidat du Parti populaire du Canada (PPC) dans Gatineau. Dans le débat avec [Steven] MacKinnon, il disait : ''le Parti libéral est le champion du sixième pont''. Ah OK. Maintenant, M. Fergus vient ici aujourd'hui [en disant] : ''Je suis le champion du train''. On va faire quoi? On a le budget pour quoi?

M. Fergus a répliqué que les besoins ne sont pas les mêmes dans tous les secteurs de Gatineau. Il a affirmé que l'ouest a besoin d'un système de transport en commun rapide, tandis que l'est a besoin d'un nouveau pont.

Il y a deux différents budgets. Alors, il y a deux pots. Il y a un pot pour le pont, parce que tout pont relève du gouvernement fédéral. Et puis l'investissement qu'on va faire dans le transport en commun, ça c'est en partenariat avec la province.

Greg Fergus, candidat libéral dans Hull—Aylmer

Dans le dernier budget [fédéral], il y avait des montants qui étaient là pour rafraîchir, mettre à jour les études pour un sixième lien dans l'est de la ville [de Gatineau], a aussi reconnu M. Fergus, faisant référence au budget 2019, lequel soulignait le besoin d'un nouveau lien entre les deux rives.

M. Fergus s'est toutefois empressé d'ajouter qu'il veut un tramway dans l'ouest de Gatineau et que son gouvernement a investi des milliards de dollars dans les transports en commun « structurants » à travers le pays.

Les candidats du Bloc québécois (BQ) dans Gatineau, Geneviève Nadeau, du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Hull—Aylmer, Nicolas Thibodeau, et du Parti vert du Canada (PVC) dans Hull—Aylmer, Josée Poirier Defoy, ne croient pas en la nécessité d'un nouveau pont interprovincial. Si M. Fergus parle d'un tramway, ils misent quant à eux sur un train léger dans l'ouest de Gatineau.

Le candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) Dave Blackburn, qui se présente dans la circonscription de Pontiac, ne dit pas non à un nouveau pont dans l'est, mais il s'intéresse aussi au train léger dans l'ouest. Pour sa part, M. Lam a dit que ce n'est pas au fédéral de déterminer les priorités en matière de transport régional.

Notre dossier Élections Canada 2019

Les changements climatiques et le développement régional parmi les autres priorités

La plupart des candidats s'entendaient sur l'importance d'agir face aux changements climatiques, même si leurs opinions divergeaient quant aux mesures à adopter. Ils s'en sont somme toute tenus à la position de leur formation politique respective. Le candidat du PPC, M. Lam, a d'ailleurs rappelé que son parti ne croit pas à l'« alarmisme climatique ».

Le candidat conservateur Blackburn, qui est également professeur et chercheur à l'UQO, a souligné à plus d'une reprise pendant le débat que l'Outaouais comporte également des secteurs ruraux — et qu'il ne faut pas les oublier.

Ici dans la partie urbaine, on parle de train léger, de pont, a-t-il lancé. Mais dans le Pontiac, on parle d'Internet à haute vitesse. On est en 2019, il n'y a pas d'Internet à haute vitesse dans plusieurs villages.

Il n'y a même pas de couverture cellulaire dans certains villages.

Dave Blackburn, candidat conservateur dans Pontiac

Le débat était animé par Mathieu Nadon, chef d’antenne du Téléjournal Ottawa-Gatineau. Les panélistes étaient Patrick Duquette, du Droit, Angie Bonenfant, d’ICI Ottawa-Gatineau, ainsi que les professeurs de l’UQO Mario Gauthier, du Département des sciences sociales, et David Tessier, du Département des sciences administratives.

D'autres faits saillants :

  • Greg Fergus affirme que les libéraux veulent dépasser les cibles de l'Accord de Paris.
  • Le conservateur Dave Blackburn souligne que son parti a un plan de 55 mesures basées sur la science pour l'environnement.
  • En matière de développement régional, le candidat du Parti populaire veut donner plus de pouvoirs à la Commission de la capitale nationale (CCN).
  • Il faut aussi aider les médias régionaux, disent les candidats bloquiste et néo-démocrate.
  • Josée Poirier Defoy du Parti vert du Canada veut inclure les Premières Nations dans les discussions sur le développement régional.
  • Mario-Roberto Lam du Parti populaire veut que les règles régissant les produits soient uniformes à travers le pays, tout comme la reconnaissance des compétences professionnelles.
  • M. Blackburn dit que son parti est prêt à remplacer le système de paye Phénix si cela s'avère être la solution.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale