•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford n'a rien fait pour l'environnement en un an, selon un rapport

Un homme marchant près d'une zone inondée par une crue printanière.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Jean-François Morissette

Le plan ontarien pour protéger l’environnement n’en fait pas assez pour aider à combattre les changements climatiques et les mesures qu’il contient n’ont pratiquement pas été mises en place. Voilà le constat auquel est arrivé un groupe environnemental qui s’est penché sur le plan vert de Doug Ford, près d’un an après son adoption.

Jusqu’à présent, l’Ontario a diminué ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre, mis fin à presque tous les programmes de lutte contre les changements climatiques, et a échoué à les remplacer par des mesures significatives.

Voilà le constat du groupe Environmental Defence, qui souhaitait faire le point dans son plus récent rapport sur les efforts du gouvernement Ford dans la lutte contre les changements climatiques.

En novembre dernier, le gouvernement ontarien avait indiqué vouloir réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030.

Le gouvernement ontarien avait aussi annoncé la création de la Fiducie de carbone de l’Ontario et d’un système d’enchères inversées pour encourager l’investissement privé dans des solutions technologiques propres.

Des manifestants ont formé un cercle de tambours lors de la marche pour le climat à Toronto.

Des milliers de personnes ont marché pour le climat, dans les rues du centre-ville de Toronto, le 27 septembre.

Photo :  CBC

Or, près d’un an après ces annonces, Environmental Defence estime que le gouvernement Ford n’a presque pas fait d’efforts pour mettre en place les mesures annoncées.

Selon Sarah Buchanan, auteure du rapport, le plan ontarien n’a pas prouvé son efficacité, près d’un an après son entrée en vigueur.

Jusqu’à présent, il n’y a aucune preuve qui démontre que ce gouvernement fait des efforts significatifs pour lutter contre les changements climatiques.

Sarah Buchanan, directrice d'Environmental Defence

À titre d’exemple, Mme Buchanan note que la Fiducie de carbone de l’Ontario n’a pas été mise en place et qu’aucune mesure n’a été prise afin d’atteindre les cibles de réduction de gaz à effet de serre.

Considérant la période dans laquelle on vit, ce n’est pas le moment pour un gouvernement de relâcher ses efforts pour s’assurer de la réduction de gaz à effet de serre, insiste Mme Buchanan.

Une femme.

Sarah Buchanan, directrice d'Environmental Defence

Photo : Radio-Canada

Sur le plan de la protection des sources de gaz naturel, un point clé du programme ontarien de lutte contre les changements climatiques, les actions du gouvernement parlent d’elles-mêmes, note le rapport.

Nous n’avons pas vu une seule action qui permette de croire que le gouvernement Ford a fait des efforts afin d’étendre son programme de protection du gaz naturel, déplore-t-elle.

Elle ajoute qu’aucune directive n’a été donnée en ce sens à la Commission de l’énergie de l’Ontario.

Trois hommes derrière un podium

Le ministre de l'Environnement, Jeff Yurek, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le ministre du Travail, Monte McNaugton

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Plus d’action demandée

Dans son rapport, le groupe Environmental Defence demande au gouvernement Ford de mettre fin à sa lutte contre la taxe carbone fédérale, de rétablir le financement des projets d’action pour le climat lancés par certainement municipalités, et de mettre à jour le Code du bâtiment afin d’y inclure des mesures écoénergétiques.

Nous voulons que l’Ontario mette en place ce qu’il y a dans le plan, mais le gouvernement Ford doit aller plus loin. Ce qu’il y a dans le plan n’est pas suffisant pour combattre les changements climatiques.

Sarah Buchanan, directrice d’Environmental Defence

Le groupe souhaite également que le gouvernement Ford adopte des cibles plus ambitieuses de réduction des gaz à effet de serre et prenne des mesures pour atteindre l'objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Le ministre de l'Environnement, Jeff Yurek, n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de Radio-Canada.

Un homme qui répond aux questions des journaliste lors d'une mêlée de presse.

Le ministre de l'Environnement, Jeff Yurek

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Toronto

Politique provinciale