•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des accusations sont déposées contre les libéraux et les verts à l'Île-du-Prince-Édouard

Une affiche du Parti libéral.

Des pancartes des deux partis auraient été installées avant la date prescrite.

Photo :  CBC / Brian Higgins

Radio-Canada

Des accusations sont portées contre le Parti libéral et le Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard relativement à des violations alléguées d'une loi électorale lors des dernières élections provinciales.

Ces accusations ont été déposées à la suite d'une enquête menée par le directeur général des élections de l'Île-du-Prince-Édouard, Tim Garrity.

Des plaintes avaient été déposées concernant des pancartes électorales installées par les libéraux et les verts.

Les libéraux répondent à six chefs d'accusation pour avoir installé des pancartes électorales de candidats avant que ceux-ci soient officiellement enregistrés. Selon les documents de la poursuite, le parti a fait la promotion de certains candidats non enregistrés dans les régions de Summerside, Tyne Valley, Charlottetown, New Haven, Belfast et Stratford. Ces transgressions se seraient produites entre le 26 et le 28 mars dernier.

Le Parti vert, quant à lui, doit répondre à une seule accusation. On lui reproche d'avoir utilisé une pancarte qui ne mentionnait pas l'« agent officiel » du parti ni le parti ou le candidat qui avait autorisé l'affichage.

Selon des documents obtenus par CBC, cette affiche a été installée dans la localité de Long Creek.

Toute infraction à la Loi sur les dépenses électorales peut entraîner une amende maximale de 1000 $.

Les deux partis répondront à ces chefs d'accusation en cour le 1er novembre.

Avec les renseignements de Sarah MacMillan, CBC

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale