•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mises en chantier ont diminué de moitié au Bas-Saint-Laurent

Un travailleur debout sur la structure d'une maison en construction.

Le secteur immobilier a connu un ralentissement au Bas-Saint-Laurent au cours des six derniers mois. (Archives)

Photo : CBC

Radio-Canada

Le nombre de résidences mises en chantier pendant le premier semestre de 2019 a diminué de moitié par rapport à la même période l'an dernier, selon un récent rapport de l'Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

Le Bas-Saint-Laurent est la région qui a connu la plus forte baisse au Québec en ce qui a trait à la valeur des permis de construction octroyés, alors que l'ensemble de la province connaît la plus importante croissance en termes de projets immobiliers depuis 2010.

Le directeur du Service économique à l'APCHQ, Paul Cardinal, explique que cet écart est dû entre autres à la pénurie de logements dans les grands centres, où plusieurs projets de construction voient le jour.

Il ajoute que dans les deux principales villes du Bas-Saint-Laurent, très peu de nouvelles constructions d'immeubles locatifs ont été entreprises depuis le début de l'année 2019.

Ce qui a changé la donne, entre autres, c'est au niveau de la construction d'appartements locatifs. Il y en a eu seulement six du côté de Rimouski, et aucun à Rivière-du-Loup, alors que l'an dernier il y en avait eu 14 à Rimouski.

Paul Cardinal, directeur du Service économique de l'APCHQ

M. Cardinal constate qu'il y a un ralentissement manifeste dans les chantiers immobiliers au Bas-Saint-Laurent. Il croit toutefois que la situation devrait s'améliorer au cours des prochains mois.

La structure en bois d'une maison

La construction immobilière a ralenti au Bas-Saint-Laurent en 2019. (Archives)

Photo : iStock

Vous avez quand même un marché de revente qui est serré, qui va bien. Normalement, ça crée des pressions pour les prix et ça crée des opportunités pour la construction de logements, dit-il.

Dans la province, le nombre de mises en chantier a augmenté de 9 % par rapport à l'an dernier. Ce sont les régions de l'Outaouais (+104 %), de l'Estrie (+41 %) et de Chaudière-Appalaches (+34 %) où la hausse a été la plus importante.

Bas-Saint-Laurent

Immobilier