•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Théâtre Le Diamant : le budget de 57 M$ ne sera pas respecté

La façade du théâtre Le Diamant à Québec, en soirée.

Le Théâtre Le Diamant en soirée.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Olivier Lemieux

Le théâtre Le Diamant coûtera plus cher que prévu aux contribuables québécois. Le budget de 57 millions de dollars ne sera finalement pas respecté, a appris Radio-Canada.

La gestion du chantier du Diamant a été complexe, déplore le directeur général de l’institution, Bernard Gilbert.

La surchauffe dans l’industrie de la construction de Québec et le manque de main-d’œuvre ont gonflé les coûts de plusieurs contrats. Le choix de respecter l’échéancier de construction afin de présenter une première pièce de théâtre dès le mois de septembre a aussi coûté cher.

Je préférerais ne pas m’avancer sur le coût final que représentera le projet lorsqu'il sera bel et bien terminé, précise Bernard Gilbert.

Oui, il y a augmentation du budget global du projet.

Bernard Gilbert, directeur général du théatre Le Diamant

Parmi les autres facteurs qui expliquent les dépassements de coûts, il y a la volonté de faire du Théâtre le Diamant, projet piloté par Robert Lepage, un lieu de diffusion multidisciplinaire.

BD588188-5740-410C-9BF8-D4676702831A

Un gala de lutte présenté au Théâtre Le Diamant

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

La salle de spectacle, qui peut accueillir autant des troupes de cirque que des galas de lutte, a été dotée d’équipements scénographiques et techniques complexes.

Dépassements coûts au Diamant : le directeur général explique

Le gouvernement à la rescousse

Selon un décret publié dans la Gazette officielle du Québec, une subvention additionnelle de 1,9 million de dollars vient d’être approuvée par le Conseil exécutif sous la recommandation de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

« En ce qui nous concerne, ce montant va permettre de boucler le financement », explique Brigitte Roussy, porte-parole de la ministre de la Culture et des Communications.

En 2014, la convention d’aide financière signée par le gouvernement Couillard pour la réalisation du théatre Le Diamant était pourtant claire : l’aide de l’État ne devait pas excéder 30 millions de dollars.

Une scène de la pièce « 887 » de Robert Lepage

Une scène de la pièce « 887 » de Robert Lepage

Photo : Le Diamant / Érick Labbé

Aucun scénario catastrophe

En plus de l’apport de Québec, le budget de construction du Théâtre Le Diamant prévoit une contribution de 10 millions de dollars d’Ottawa.

L’administration Labeaume ajoute 7 millions de dollars et une campagne de financement privée doit permettre de recueillir les 10 millions manquants pour boucler le budget original.

Or, il manque toujours près de 2 millions de dollars en provenance du privé.

Bernard Gilbert est persuadé que la campagne atteindra ses objectifs d’ici le début de 2020.

Il n’y a pas de scénario catastrophe pour le moment. On a des solutions à ce qui pourrait se présenter devant nous.

Que ça soit de clore le financement privé, de bien payer les entrepreneurs, on est très confiant d’y arriver.

Bernard Gilbert, directeur général du théâtre Le Diamant

La direction espère pouvoir faire le bilan financier des travaux du Diamant d’ici la fin de l’année.

La ville de Québec a refusé de commenter le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique