•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : lutte serrée à prévoir dans Drummond

Des affiches des principaux candidats dans Drummond

La lutte s'annonce serrée dans Drummond.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Comme ailleurs au pays, les candidats des principaux partis de la circonscription de Drummond multiplient les activités sur le terrain en prévision du vote.

Les principaux partis présentent tous un candidat dans cette circonscription urbaine et rurale d'environ 80 000 électeurs.

Environnement, main d'oeuvre, train de passagers et soutien au tourisme régional sont au coeur de leurs préoccupations.

Le candidat du NPD, François Choquette

Le candidat du NPD, François Choquette

Photo : Radio-Canada

Après avoir remporté Drummond avec 51 % des voix en 2011, puis avec 30 % en 2015, François Choquette sollicite un troisième mandat. L'environnement demeure l'enjeu prioritaire du néo-démocrate.

Il y a plusieurs enjeux, mais je pense que l'urgence climatique, c'est-à-dire la nouvelle économie environnementale, c'est ce qui est important dans Drummond. Évidemment, il ne faut pas oublier la pénurie de main-d'oeuvre. Je pense que si on investit, par exemple, dans le train à grande fréquence qui serait électrique ou hybride avec des tarifs plus bas, on pourrait avoir de la main d'oeuvre qui pourrait venir ici plus facilement dans Drummond, croit-il.

Le candidat du Bloc québécois, Martin Champoux

Le candidat du Bloc québécois, Martin Champoux

Photo : Radio-Canada

Le candidat du Bloc québécois, Martin Champoux, se dit déterminé à reprendre la circonscription qui a été aux mains des bloquistes de 1993 à 2011. Je n'appartiens pas à un grand parti pancanadien et je ne dois pas répondre des électeurs de Colombie-Britannique ou de Terre-Neuve. Je ne m'occupe que des électeurs et des citoyens du Québec. C'est ce qui donne la force au Bloc à Ottawa : de bien représenter les Québécois et de bien défendre les intérêts du Québec, soutient-il.

La candidate de Parti conservateur, Jessica Ebacher

La candidate de Parti conservateur, Jessica Ebacher

Photo : Radio-Canada

Pour Jessica Ebacher, seul le Parti conservateur pourrait défendre convenablement les enjeux de Drummond à Ottawa. Parmi ses priorités: la pénurie de main d'oeuvre et l'accès à internet haute vitesse. Moi, c'est pour contribuer, ce n'est pas pour aller me chercher un poste. Je veux vraiment travailler très fort. Je suis quelqu'un qui travaille déjà très fort. Je fais beaucoup de bénévolat dans la communauté. Je suis travaillante. Donc, pour moi, c'est d'être une voix forte à Ottawa, dit-elle.

William Morales, le candidat libéral

William Morales, le candidat libéral

Photo : Radio-Canada

Soutenu par le ministre sortant François-Philippe Champagne, le libéral William Morales promet, pour sa part, une nouvelle usine d'eau potable pour sa ville s'il réussit à troquer son poste de conseiller municipal de Drummondville pour un siège aux Communes. Je me suis engagé pour ce projet pour qu'il puisse voir le jour le plus rapidement possible. On le sait que ça peut avoir un impact important pour notre région, pour la ville de Drummondville, mais aussi pour plusieurs municipalités aux alentours.

Le candidat du Parti vert, Frédérik Bernier

Le candidat du Parti vert, Frédérik Bernier

Photo : Radio-Canada

Le candidat Vert, Frédérik Bernier, promet, quant à lui, s'en remettre au peuple s'il est élu. Ce qui est important pour un député, c'est d'aller voir sa communauté et lui demander ce qu'elle a besoin. Souvent, on n'écoute pas ce que les gens ont de besoin et les partis arrivent avec des idées préconçues en se disant voici ce qu'on vous offre.

Rien n'est acquis

Sans tenter de prédiction, le professeur en sciences politiques au Cégep de Drummondville soutient que rien n'est acquis pour le député sortant dans Drummond, François Choquette. Ce qu'on observe à l'ensemble de la province, c'est une recrudescence du vide bloquiste. La fameuse vague orange, ça fait quand même un petit bout que M. Layton est décédé. Est-ce que Jagmeet Singh va être en mesure de reprendre cette vague et de conserver ces circonscriptions-là? Son message ne semble pas passer plus qu'il ne le faut. Pourtant, il y a une bonne campagne électorale.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Estrie

Politique fédérale