•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : chaude lutte dans Trois-Rivières

Le pont Laviolette à Trois-Rivières.

Le pont Laviolette à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Voilà huit ans que Robert Aubin est député de Trois-Rivières, un siège hautement convoité ces jours-ci par les autres candidats aspirants, et non les moindres.

L’ex-maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, brigue les suffrages pour le Parti conservateur. Son ex-collègue au conseil municipal trifluvien Valérie Renaud-Martin représente pour sa part le Parti libéral. Louise Charbonneau porte les couleurs du Bloc québécois, alors que le député sortant tentera de conserver son poste pour le Nouveau Parti démocratique.

Marie Duplessis, du Parti vert, Marc-André Gingras, au Parti populaire et le candidat indépendant Ronald St-Onge-Lynch complètent le portrait.

Si on considère que le NPD connaît certaines difficultés, qu'Yves Lévesque est un candidat vedette dans la ville qu’il a longtemps dirigée, que le Parti libéral conserve sa force et qu’on observe ces jours-ci une remontée du Bloc québécois, tous les scénarios semblent être sur la table pour le moment. Et les candidats multiplient d’autant plus les efforts sur le terrain en vue des élections fédérales du 21 octobre.

Pour conserver son électorat, Robert Aubin axe une partie de son discours sur l'environnement et propose un projet ambitieux. Il souhaite que la Mauricie accueille un centre de recyclage afin de récupérer les milliers d'avions qui seront retirés des circuits aériens au cours des prochaines années.

Robert Aubin, souriant, dans un café.

Robert Aubin, candidat NPD

Photo : Radio-Canada

Juste en aluminium recyclé, c’est l’équivalent de 5,6 millions de canettes qu’on peut récupérer par avion, fait-il valoir. Et juste à côté, à Shawinigan, on a une usine qui recycle l’aluminium.

Pour le moment, deux candidats sont au coude-à-coude dans les sondages, soit Yves Lévesque et Valérie Renaud-Martin.

Le premier mise sur son expérience et son bilan auprès des Trifluviens. Il promet de les écouter et d’user de franchise.

Yves Lévesque devant le marché public du Musée Pop.

Yves Lévesque, candidat du Parti conservateur

Photo : Radio-Canada

Les gens savent que quand je dis quelque chose, je suis authentique, je dis ce que je pense et je crois que quand on veut régler les vrais problèmes, il faut dire ce qu’on pense.

Yves Lévesque, candidat conservateur dans Trois-Rivières

Valérie Renaud-Martin se présente pour sa part aux électeurs comme un nouveau souffle dans la campagne.

Elle mise sur le développement des entreprises pour stimuler l’économie.

Valérie Renaud-Martin, souriante, en premier plan. Derrière elle, un grand salon.

Valérie Renaud-Martin, candidate libérale

Photo : Radio-Canada

Mon rôle comme députée, c’est de cogner aux portes de ces entreprises, d’aller leur démontrer les possibilités et de m’assurer qu’ils appliquent sur les programmes.

Valérie Renaud-Martin, candidate libérale dans Trois-Rivières

La candidate du Bloc québécois, Louise Charbonneau, pourrait pour sa part causer la surprise. Elle veut notamment améliorer le sort des aînés.

Je suis aussi une aidante naturelle et je veux servir les Trifluviens et Trifluviennes avec empathie.

Louise Charbonneau, candidate bloquiste dans Trois-Rivières
Louise Chabonneau devant un corridor d'école.

Louise Charbonneau, candidate pour le Bloc québécois

Photo : Radio-Canada

En situation de gouvernement minoritaire, le Bloc québécois va appuyer toutes les mesures qui concernent les Québécois, fait valoir Mme Charbonneau.

Parmi le candidats, Robert Aubin est celui qui parle le plus d’environnement.

Il est important de léguer aux générations qui nous suivent une planète au moins en aussi bon état que celle qu’on a reçue. Évidemment, ce serait mieux qu’elle soit meilleure encore.

Robert Aubin, candidat néo-démocrate dans Trois-Rivières.

Les électeurs se prononceront le 21 octobre prochain.

Selon les informations recueillies par Pierre Marceau

Mauricie et Centre du Québec

Politique fédérale