•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseillers demandent la démission de la mairesse de Chandler

Salle du conseil municipal.

Le conseil municipal présente le budget de l'an prochain.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Radio-Canada

Une motion de blâme contre la mairesse de Chandler a été adoptée à la majorité lundi soir lors de la séance du conseil municipal pour réclamer sa démission.

Le conseiller municipal Bruno-Pierre Godbout soutient que Louisette Langlois manipule l'information et aurait offert des informations confidentielles et privilégiées à certains citoyens, pour favoriser ses intérêts personnels.

M. Godbout indique qu'un citoyen a transmis aux conseillers municipaux des échanges qu'il aurait eu en privé avec la mairesse Langlois, entre décembre 2018 et aujourd'hui. Il y avait aussi deux employés qui avaient fait des plaintes au niveau de la CNESST [...] Mme Langlois, dans des courriels, nommait les postes de deux employés.

Il y a certains documents là-dedans qui vont jusqu’à discréditer un conseiller municipal, plusieurs bris de confidentialité.

Bruno-Pierre Godbout, conseiller municipal

Le conseiller ajoute que la Commission municipale du Québec sera avisée. L'organisme décidera s'il doit y avoir un suivi dans cette histoire.

La motion a été adoptée par trois sur quatre des conseillers qui étaient présents lors du conseil.

Elle est photographiée à l'extérieur.

La mairesse de Chandler, Louisette Langlois

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Intimidation?

La mairesse Louisette Langlois dénonce les démarches des conseillers, qu'elle considère comme de l'intimidation. À mon sens, on ne travaille pas dans l’intérêt du citoyen. D’abord, il y en a qui aimeraient que je démissionne parce qu’il y en a qui ont de l’intérêt pour la mairie.

Je commence à être vaccinée, immunisée contre l’intimidation. Ça fait partie de mon quotidien depuis novembre 2017.

Louisette Langlois, mairesse de Chandler

Mme Langlois affirme qu'elle demeurera en poste malgré le climat tendu au conseil.

Elle a déjà été suspendue deux fois par la Commission municipale du Québec.

D'après les informations d'Adrianne Gauvin-Sasseville

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale