•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des paroissiens ne veulent pas vendre leur église à la communauté musulmane

Une femme âgée prend la parole au micro.

Les paroissiens qui ont pris la parole n'étaient pas d'accord avec le prix de vente de 500 000 $.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Camille Carpentier

La possibilité que l’église Saint-Jean-de-Brébeuf de Trois-Rivières soit vendue au Centre culturel islamique de Trois-Rivières a été accueillie froidement par la communauté paroissiale.

Lors d’une assemblée populaire tenue mardi soir, les paroissiens avaient l’occasion d’exprimer leurs opinions quant à cette transaction qui est présentement étudiée par la fabrique de la paroisse Du-Bon-Pasteur. Plus d’une centaine de personnes, en grande partie des aînés, y ont assisté.

La majorité des citoyens, qui ont pris la parole devant un comité composé notamment de représentants de la fabrique, n’étaient pas en désaccord avec la vente de l’église, mais trouvaient le prix de vente dérisoire. Plusieurs ont aussi exprimé des frustrations quant au fait qu’elle pourrait être vendue à la communauté musulmane.

La vente, je comprends, mais elle devrait rester dans la tradition chrétienne, a lancé une paroissienne qui a été chaudement applaudie par l’auditoire.

500 000 $, c’est une honte!, a-t-elle ajouté sous une nouvelle salve d’applaudissements.

Alors qu’un paroissien se demandait s’il était possible de vendre l'église à un acheteur qui lui donnera une autre vocation, un membre du comité a souligné que les potentiels acheteurs d’églises sont peu nombreux.

Des gens sont assis sur les bancs d'église.

Plus d'une centaine de personnes ont assisté à une rencontre pour exprimer leurs opinions quant à la possible vente de l'église Saint-Jean-de-Brébeuf.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

L’édifice, situé au 2850, boulevard des Forges, coûte cher et n’est aujourd’hui utilisé qu’un mois sur deux, depuis le regroupement de deux communautés chrétiennes. La fabrique indique avoir reçu une offre non sollicitée de la part du Centre culturel islamique de la Mauricie, qui se trouve en face de l’église depuis de nombreuses années. Les administrateurs jugent que l’offre de 500 000 $ reçue au cours de l’été est raisonnable, compte tenu des prix auxquels se vendent les églises au Québec. Elle serait cependant loin de la valeur réelle de l’édifice et du terrain.

Même si l'église n'était pas à vendre, la fabrique a donc décidé d'étudier l’offre et une entente de principe a été conclue. Devant les paroissiens, une représentante a ajouté que la relation avec la communauté musulmane de Trois-Rivières a toujours été fondée sur le respect. Celle-ci loue à l’occasion le sous-sol de l’église. L’évêque du diocèse aura le dernier mot sur cette vente et les membres de la fabrique affirment qu’il prendra en compte l’avis des paroissiens.

Construite de 1956 à 1957, l’église Saint-Jean-de-Brébeuf a été érigée durant une période de croissance démographique qui a suivi la Deuxième Guerre mondiale alors que la ville de Trois-Rivières s’étendait au-delà de ses quartiers historiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Croyances et religions