•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aréna de Grande-Anse restera fermé pour l'hiver

L'intérieur de l'aréna.

La Ville de Caraquet a annoncé qu'elle n'ouvrirait pas cet hiver l'aréna de Grande-Anse.

Photo : www.grand-anse.net / Village de Grand-Anse

Radio-Canada

La ville de Caraquet a annoncé lundi que l'aréna de Grande-Anse n'ouvrira pas ses portes cet hiver.

Des circonstances incontrôlables poussent la municipalité de Caraquet à prendre une année de congé pour réévaluer le fonctionnement de l'aréna de Grande-Anse.

La surfaceuse de l'établissement, qui datait de 1984, a cessé de fonctionner et est irréparable, selon les autorités municipales. Juste la remplacer, si je ne me trompe pas, on parlait de 250 000 $ pour ce genre de machinerie-là, affirme le maire de Caraquet, souligne Kevin Haché.

Un autre défi pour la ville de Caraquet est le nombre de changements recommandés par Travail sécuritaire NB, qui veut s'assurer que l'aréna devienne plus sécuritaire pour ses utilisateurs. Plusieurs modifications devront être apportées aux installations pour qu'elles répondent aux normes en vigueur.

Kevin Haché a indiqué avoir eu de grandes discussions avec son homologue de Grand-Anse, Gilles Thériault, à ce sujet et les deux hommes sont d'accord qu'une pause d'un an serait nécessaire le temps de régler le dossier.

Kevin Haché

Kevin Haché, maire de Caraquet

Photo : Radio-Canada

Le Centre Edmond E. Landry n’ouvrira pas ses portes cette année, mais nous prendrons cette période pour déterminer quelle sera la solution à long terme pour répondre aux besoins de la population de la région, a indiqué M. Haché.

Il faut rappeler que la Ville de Caraquet a versé 25 000 $ par année sur trois ans avant de prendre les rênes définitives de l'aréna, il y a deux ans.

Après ces circonstances qui poussent la Ville à fermer les portes de la patinoire cet hiver, Kevin Haché croit que la contribution de la municipalité doit être réévaluée.

Le maire de Grande-Anse croit que cette pause d'un an permettra aux deux régions de trouver des solutions viables à long terme.

Toutes les avenues seront examinées conjointement par le Village de Grande-Anse et la Ville de Caraquet pour trouver les fonds nécessaires afin de pouvoir continuer d’offrir ce service aux utilisateurs de la région, dit-il.

Entre autres, des demandes de financement seront acheminées aux différents ordres de gouvernement afin de combler le manque à gagner pour l’ajout et le remplacement de l'équipement nécessaire.

Partager la glace à Caraquet

Entre-temps, la fréquentation de l’aréna de Carquet risque d’augmenter. Le maire demande aux utilisateurs de faire preuve de patience, car ils devront probablement changer certaines habitudes.

On demande aux gens qui utilisent les deux arénas d’être conciliants. Bien sûr que les gens vont devoir changer parce que déjà [l’aréna de Caraquet] est utilisé 60 heures par semaine. Donc, il y a des tranches d’heures qui ne seront peut-être pas intéressantes pour certains, mais ils n’auront pas le choix pour cette année. [...] Il va y avoir des ajustements à faire dans les horaires, explique Kevin Haché.

Le projet de centre régional des générations progresse

La Ville de Caraquet poursuit ses efforts en vue de construire un centre régional qui comprendrait une patinoire. Elle a presque atteint son objectif de recueillir 2 millions de dollars dans la communauté, affirme Kevin Haché.

On arrive déjà à ce montant-là. On continue à toujours aller chercher des sous. La Municipalité a déjà fait les plans. On a vraiment avancé. On a déjà fait une autorisation d’emprunt. Donc aussitôt qu’on peut convaincre les gouvernements provincial et fédéral d’embarquer dans le projet, je pense que ça pourra y aller vite, souligne Kevin Haché.

Nouveau-Brunswick

Activités sportives