•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mégahôpital de Windsor : début des audiences de la procédure d’appel

Croquis du futur hôpital régional de Windsor.

Les coûts de construction du nouvel hôpital régional de Windsor, qui sera situé tout près de l'aéroport, sont évalués à deux milliards de dollars.

Photo : Hôpital de Windsor

Radio-Canada

Les audiences de l'appel de l'emplacement du mégahôpital de Windsor ont débuté mardi matin à l’hôtel de ville avec les plaidoiries des opposants au projet. Plusieurs citoyens se sont déplacés pour y assister, mais seulement les avocats des deux parties interviendront durant les trois jours que doit durer la procédure devant le Tribunal d’appel de l’aménagement local.

Mardi après-midi, les avocats de Citizens for an Accountable Megahospital Planning (CAMPP) et l’avocat du propriétaire d’un terrain situé près de celui où l’hôpital pourrait être construit ont présenté leurs arguments.

Le début de la journée a toutefois été marqué par une demande de récusation de l’arbitre par les demandeurs en raison d’un possible biais. La demande a toutefois été rejetée.

D'entrée de jeu, Me Eric Gillespie, un avocat du regroupement citoyen, a expliqué que ses clients s’opposent à l’emplacement choisi pour l’hôpital et non au projet en tant que tel.Ils reprochent au conseil municipal d'avoir choisi un endroit trop éloigné du centre-ville, ce qui risque de favoriser l'étalement urbain.

Nous ne remettons pas en question le besoin de construire un nouvel hôpital. L’unique problème du projet, c’est son emplacement, a-t-il plaidé.

Le nouveau mégahôpital doit remplacer l'Hôpital régional de Windsor et l'Hôtel-Dieu Grace qui sont situés dans le centre-ville. Le projet, dont les coûts de construction sont évalués à 2 milliards de dollars, aura pignon sur rue à côté de l'aéroport et sera en mesure de desservir 400 000 personnes.

Il a ensuite énuméré pas moins de 23 critiques de l’endroit choisi par le conseil municipal pour y bâtir l'hôpital. 

Parmi ses trois principales doléances, l’avocat a fait remarquer que cet emplacement n’était pas avantageux sur le plan financier.

Le coût du terrain est peut-être inférieur à celui d’autres propriétés plus près du centre-ville, mais ce coût ne tient pas en compte de tout ce qu’il faudra développer et des frais associés. Il faudra mettre en place une ligne d’autobus qui se rendra au futur hôpital, il faut construire les rues pour s’y rendre et d’autres infrastructures qui sont déjà en place à d’autres endroits, a souligné Me Gillespie. 

Il a aussi affirmé que la Ville n’avait pas suffisamment consulté les Autochtones avant d’avancer dans son projet. 

Pour sa part, l’avocat du propriétaire d’un lot près de l’emplacement du futur hôpital, Philip McCullough, a affirmé que le projet n’était pas écoresponsable.

La procédure d’appel doit durer environ trois jours. Les audiences reprendront jeudi matin avec les plaidoiries de la Ville de Windsor et de la direction de l’hôpital.

Le Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL) est un tribunal décisionnel qui entend diverses affaires relatives à l’aménagement municipal et aux terrains ainsi que diverses questions financières et qui existe depuis avril 2018.

Cela comprend les plans officiels, les règlements de zonage, les plans de lotissement, les consentements et dérogations mineures et toute autre question renvoyée au Tribunal par diverses lois de l’Ontario.

Source : Tribunaux décisionnels Ontario

Windsor

Hôpitaux