•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des brigadiers munis de caméra font ralentir à Saint-Raymond

Depuis 2018, deux brigadiers de Saint-Raymond portent une caméra en tout temps.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Québec ne devrait pas hésiter à munir ses brigadiers scolaires de caméras si elle se base sur l'expérience de Saint-Raymond dans Portneuf, où les automobilistes sont filmés aux intersections jugées dangereuses.

Tous les brigadiers devraient porter ça parce que ça donne envie aux conducteurs de faire attention parce qu’il est filmé, tranche Nathalie Ouellet, brigadière depuis cinq ans à Saint-Raymond.

Une brigadière fait signe à un véhicule de s'arrêter pendant qu'un groupe d'enfants traverse la rue.

Nathalie Ouellet, à gauche, est brigadière depuis cinq ans à Saint-Raymond. Elle affirme avoir été frôlée par des véhicules à de nombreuses reprises.

Photo : Radio-Canada

Elle ne se passerait plus de la caméra qu’elle porte. Selon elle, quand les automobilistes se sentent observés, ils sont forcés de ralentir.

Avant le lancement de ce projet pilote en 2018, les brigadiers qui voulaient dénoncer un automobiliste trop pressé devaient prendre le numéro de la plaque d’immatriculation en note et transmettre une plainte aux policiers.

Pas toujours évident lorsque la sécurité des enfants est en jeu. Il y a des gens qui n’arrêtent juste pas, je suis dans le milieu de la rue et il y a un miroir qui m’a [déjà] frappé la hanche, se souvient Nathalie Ouellet.

Effet dissuasif

Selon le Service de protection contre l’incendie de Saint-Raymond, les conducteurs sont beaucoup plus courtois avec les brigadiers depuis qu’ils sont équipés de caméra.

Les imagescaptées ont permis de retrouver et de mettre à l’amende une dizaine d’automobilistes délinquants jusqu’à présent.

Ça roule moins vite, c'est mission accomplie. Pour le moment, ça va très bien, le message a passé, constate le directeur des pompiers, Jean-Claude Paquet.

Jean-Claude Paquet, directeur du Service de protection contre l'incendie de Saint-Raymond

Jean-Claude Paquet, directeur du Service de protection contre l'incendie de Saint-Raymond

Photo : Radio-Canada

La Ville de Québec, dans sa Stratégie de sécurité routière 2020-2024 présentée lundi, indique vouloir lancer le même type de projet pilote sur son territoire.

Selon Jean-Claude Paquet, les brigadiers et surtout les enfants en sortiront tous gagnants.Franchement, moi j'encouragerais toutes les villes à le faire.

Québec

Transports