•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre plainte contre Bitfarms sur la rue Raimbault

Les ventilateurs de Bitfarms cachés en partie par des conteneurs.

D'immenses ventilateurs sont utilisés par Bitfarms pour refroidir les nombreux serveurs utilisés pour effectuer le calcul de données.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le tintamarre causé par les ventilateurs de Bitfarms à Sherbrooke, continue de lui occasionner des problèmes avec ses voisins de la rue Raimbault alors qu'un deuxième avis de non conformité a été émis à l'endroit de l'entreprise.

Robert Gosselin, qui réside sur la rue Raimbault, a déposé une plainte au Service de police de Sherbrooke lundi à l'endroit de l'entreprise spécialisée en cryptomonnaies située aux abords de la rivière Magog.

Ils sont venus et ils ont constaté qu'il y avait plus de bruit le soir. Ils sont entrés à l'intérieur de la maison et ils ont vérifié dans les chambres et il y a une vibration qui s'installe et un bruit qui s'installe 24 heures sur 24, déplore-t-il.

Des fois, je me demande si c'est le train qui passe, mais je pense que c'est encore plus bruyant. Le train, on est habitué, c'est une fois de temps en temps et ce n'est pas grave, mais ça [les ventilateurs], c'est en tout temps, ajoute M. Gosselin.

La Ville a donné un mois à Bitfarms pour se conformer au règlement municipal sur le bruit. Des élus de Sherbrooke ont rencontré l'entreprise mardi matin pour discuter du problème et s'assurer que des correctifs soient apportés. De nouveaux liens ont été établis avec les dirigeants à la suite de la démission de l'un des cofondateurs et de plusieurs cadres.

C'est sûr que c'est toujours un peu déstabilisant de ne plus travailler avec les gens avec qui nous sommes habitués. Par contre, c'est une compagnie qui est à la bourse et qui nous a présenté de nouvelles personnes avec qui travailler, donc chez Hydro-Sherbrooke, on a confiance que la progression va se poursuivre avec l'entreprise, a indiqué le conseiller municipal et président du conseil de direction d'Hydro-Sherbrooke, Julien Lachance.

Par ailleurs, le président du conseil de direction d'Hydro-Sherbrooke, Julien Lachance, précise que l'entreprise deviendra le plus important client industriel de la société paramunicipale.

Estrie

Politique municipale