•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aréna Jacques-Dubé sera détruit à Témiscouata-sur-le-Lac

Aréna Jacques-Dubé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les élus de Témiscouata-sur-le-Lac ont annoncé lundi que l’aréna Jacques-Dubé sera détruit pour construire un nouvel édifice. L’aréna devait être rénové pour accueillir le centre récréatif, mais de nouvelles données ont bouleversé les plans.

Les membres du conseil municipal de Témiscouata-sur-le-Lac ont pris cette décision après avoir reçu les conclusions d’une étude d’ingénieurs mandatés pour évaluer la solidité de la structure du bâtiment.

Selon eux, le bâtiment actuel aurait besoin de nombreux travaux de renforcement pour accueillir le centre récréatif en toute sécurité. Devant ces conclusions, les élus ont donc pris la décision de démolir l’aréna lorsque le nouveau centre récréatif et le nouvel aréna Phil-Latulippe seront opérationnels.

Des débris de l'aréna Phil-Latulippe à Témiscouata-sur-le-Lac jonchent le sol. (Archives)

L'aréna Phil-Latulippe à Témiscouata-sur-le-Lac s'est effondré en avril 2017.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le maire, Gaétan Ouellet, affirme que le centre récréatif sera construit sur le même terrain que l’aréna. Il ajoute que le budget de 18 millions de dollars alloué à la construction du centre et de l’aréna Phil-Latulippe ne sera pas revu à la hausse.

Tout le monde va retourner faire ses devoirs pour rentrer à l’intérieur d’un 18 millions, à peu près un 9 millions sur le quartier Cabano avec l’aréna, un 9 millions sur le centre événementiel dans le quartier Notre-Dame-du-Lac. Et même s'il y avait une hypothèse de démolition, on va juste aiguiser nos crayons pour rentrer à l’intérieur de ça, précise le maire.

Cette décision de détruire l’aréna Jacques Dubé déplaît aux membres du collectif social de Témiscouata-sur-le-Lac. Sa porte-parole, Linda Landry, s’est dite perplexe quant à cette annonce.

Elle a du mal à comprendre pourquoi l’examen de la structure de l'aréna Jacques-Dubé n’avait pas été fait plus tôt.

Des centaines de personnes ont manifesté à Témiscouata-sur-le-Lac, dimanche, pour le maintien de l'aréna Jacques-Dubé.

Des centaines de personnes ont manifesté à Témiscouata-sur-le-Lac en juin dernier pour le maintien de l'aréna Jacques-Dubé.

Photo : Collectif social de l’aréna Jacques-Dubé

De leur côté, les quelques résidents qui ont accepté de nous parler de ce dossier semblaient d’accord avec la décision des élus.

Si la bâtisse est dangereuse, vaut mieux l’ôter que la laisser là, soutient l’un de ces résidents.

Si c’est pas sécuritaire, c’est sûr, faut pas faire comme l’autre qui s’est effondré, affirme un autre citoyen.

Malgré ce nouveau rebondissement, le maire de Témiscouata-sur-le-Lac demeure optimiste que l’ensemble des travaux de construction du centre récréatif et de l’aréna soient terminés en 2021.

D’après les informations de Patrick Bergeron

Bas-Saint-Laurent

Affaires municipales