•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg active son système de pompage face à la montée des eaux

Un cycliste roule sous la pluie à Winnipeg.

Winnipeg a reçu plus de trois fois la quantité d'eau normale en cette saison pour le mois de septembre.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Radio-Canada

Le Centre de prévision des régimes fluviaux de la province prévient que le niveau de l’eau des rivières, des criques et des lacs continue de monter dans le sud du Manitoba et dans la région du Whiteshell. 

Toutes les mesures sont prises pour limiter cette montée des eaux, mais le gouvernement souligne que les précipitations des dernières semaines ont été importantes. 

Le niveau des lacs du Whiteshell restera au-dessus de la normale durant les prochaines semaines. 

À Winnipeg, mardi, le niveau de la rivière Rouge atteignait 4 mètres, avenue James. Il est prévu qu'il s’élèvera jusqu’à son niveau maximal, soit de 4,2 à 4,5 mètres, entre le 11 et le 13 octobre. Pendant la période estivale, son niveau se situe généralement autour de 1,8 mètre. 

Selon le responsable du service des eaux usées de la Ville de Winnipeg, Chris Carroll, le niveau d’eau est maintenant assez élevé pour que la Ville commence à activer les stations de pompage et à déployer des pompes temporaires.

La province n’envisage toutefois pas, pour l'instant, d'activer le canal de dérivation.

Des météorologues s’inquiètent des répercussions que cela pourrait avoir sur la prochaine crue printanière.

Environnement Canada prévoit l'arrivée de deux autres systèmes météorologiques qui pourraient apporter encore davantage de pluie, voire de la neige, sur le sud-ouest du Manitoba et le bassin de la rivière Rouge aux États-Unis. 

C’est vraiment bouleversant, on espérait ne pas entendre ça, s'exclame Rosalie Stelmack, une habitante de la petite communauté de Marchand, dans la municipalité rurale de La Broquerie. 

Elle dirige un groupe de bénévoles appelé See a Need, Fill a Need, qui aide depuis plusieurs semaines les habitants à protéger leur maison et leurs affaires personnelles des inondations. 

Dans la municipalité rurale, l’eau s’est introduite dans les maisons jusqu’aux fondations et aux canalisations, raconte Rosalie Stelmack.

À 25 km de là, des habitants de Zhoda ne peuvent même plus se déplacer, ajoute-t-elle, à cause des routes recouvertes s'eau.

On s’attend à vivre la même chose au printemps et, comme on sera préparés à ça, on pourra affronter la situation plus facilement, conclut Rosalie Stelmack.

Manitoba

Incidents et catastrophes naturelles