•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remparts : le départ fulgurant d'une jeune sensation de 16 ans

James Malatesta connaît un départ fulgurant dans la LHJMQ.

James Malatesta connaît un départ fulgurant dans la LHJMQ.

Photo : Radio-Canada

Alain Rochefort

On savait déjà que le meilleur est à venir chez les Remparts de Québec. Bien malin est toutefois celui qui a prédit les succès instantanés de James Malatesta, une jeune recrue de 16 ans qui trône actuellement parmi les meilleurs buteurs de la LHJMQ.

Dès son arrivée au camp, le produit des Lions du Lac Saint-Louis a impressionné à ce point que l'entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, lui a confié un rôle important dès ses premiers coups de patin dans le circuit Courteau.

Et le patron n'a sans doute pas regretté sa décision jusqu'ici. Malatesta a déjà inscrit 6 buts en 7 matchs, a joué un rôle majeur dans les trois récentes victoires de l'équipe sur la route et se retrouve à la gauche d'un des meilleurs trios de la LHJMQ en ce début de saison.

« C'est sûr que c'est un peu surprenant de voir un jeune de 16 ans avoir autant d'offensive, mais en même temps c'est un jeune qui est très talentueux », commente Patrick Roy.

Il a des chances de marquer tous les soirs. C'est ce qu'on veut d'un jeune joueur de hockey.

Patrick Roy, entraîneur-chef des Remparts

Quand le pari fonctionne

Choix de 7e tour, Malatesta aurait sans doute été sélectionné au premier tour s'il n'avait pas indiqué avoir l'intention de bouder le circuit Courteau.

Dans les circonstances, avoir convaincu la jeune sensation d'enfiler le chandail des Remparts constitue un coup de maître.

Patrick Roy esquisse d'ailleurs un sourire lorsqu'il parle de la venue de Malatesta à Québec , jumelée à celle d'autres jeunes qui ont brillant avenir dans la LHJMQ comme Nathan Gaucher, Jacob Melanson, Charle Truchon et le gardien Emerik Despatie.

« Je pense que le futur et le présent de l'organisation est entre très bonnes mains », analyse Patrick Roy.

Merci aux coéquipiers!

James Malatesta louange pour sa part la contribution des autres membres de son trio, Félix Bibeau et Anthony Gagnon, pour expliquer ses succès immédiats.

« C'est toujours plus facile quand tu joues avec des gars comme eux autres. Ils sont très vites. Si tu vas dans des espaces libres, ils vont te donner la rondelle et te donner l'occasion de marquer ».

Chaque soir, je donne 100 % chaque fois que j'embarque sur la glace. Je dois travailler très fort pour rester (sur le premier trio).

Patrick Roy, entraîneur-chef des Remparts

Auteur de 11 mentions d'assistances depuis le début de la saison, le vétéran Félix Bibeau est à même de constater que Malatesta a le compas dans l'oeil.

« C'est un franc-tireur. Quand on lui donne la rondelle dans l'enclave, c'est rare qu'il va rater une chance de marquer. Il est rapide, il est intelligent. Il s'améliore de jour en jour », mentionne Félix Bibeau qui a inscrit 69 points la saison dernière avec les Huskies de Rouyn-Noranda.

Même s'ils comptent 5 victoires en 7 duels depuis le début de la saison, les Remparts n'ont toujours pas gagné au Centre Vidéotron. James Malatesta et ses acolytes comptent bien remédier à la situation vendredi face aux Saguenéens de Chicoutimi.

Avec les informations de Guillaume Piedboeuf

Hockey

Sports