•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

760 places subventionnées en garderie sont menacées, selon la Ville de Toronto

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction.

Moins de places en garderie seront subventionnées en raison des compressions imposées par la province.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La Ville de Toronto craint la disparition de centaines de places subventionnées en garderie, à cause des coupes du gouvernement Ford. C’est ce que révèle un rapport municipal sur les changements apportés au financement provincial en matière de services de garde d’enfant qui doivent entrer en vigueur en 2020.

Le gouvernement de Doug Ford avait annoncé cet été que les coûts de création de nouvelles places en garderie, jusqu’ici financés en entier par la province, seraient partagés avec la Ville à hauteur de 20 % d’ici l’an prochain.

Selon le rapport municipal, il s’agit d’un manque à gagner de 15 millions de dollars, qui se traduira par 760 places subventionnées de moins.

C’est l’équivalent des chiffres d'avant 2018, soit environ 29 940 places subventionnées , peut-on y lire.

La grande région de Toronto compte 30 700 enfants ont accès à une place subventionnée en garderie, a noté le conseiller municipal Joe Cressy en conférence de presse, mais 17 000 enfants sont toujours sur une liste d’attente.

Les frais de garde d’enfant, ici à Toronto, sont déjà les plus élevés au pays et le gouvernement provincial aggrave la situation.

Joe Cressy, conseiller municipal à Toronto

Lui et d'autres intervenants communautaires invitent le gouvernement à faire marche arrière.

Garderies dans les écoles

La Ville ajoute que le conseil municipal doit aussi s’engager à s’acquitter des frais de fonctionnement de dizaines de nouveaux projets de garderie approuvés dans les écoles de Toronto.

En juillet, le gouvernement Ford avait renoncé à payer pour les coûts d’exploitation de l’ensemble de ces 49 nouveaux centres, contrairement à ce qu'avaient promis les libéraux de Kathleen Wynne.

Ces garderies pourraient assurer la garde de 3000 enfants supplémentaires, mais la Ville déplore qu’elle doive combler un manque de 34 millions de dollars par année, pour payer les coûts d’exploitation, une fois ces centres ouverts.

Le rapport municipal prévoit que la Ville pourrait amortir les coûts grâce au financement de base, aux subventions disponibles et à l’augmentation des frais de garderies, mais le conseiller municipal Joe Cressy espère pouvoir établir des partenariats avec les autres ordres de gouvernement.

Le gouvernement Ford répond à la Ville

Le rapport d’aujourd’hui confirme que notre plan fonctionne et qu’il aidera à créer plus de 3000 nouvelles places en garderie à Toronto, a répondu dans une déclaration écrite le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce.

Il a ajouté que le crédit d'impôt pour la garde d'enfants améliora l'accessibilité aux garderies dans la métropole.

La province dit qu'elle souhaite créer 30 000 nouvelles places en garderie en Ontario.

Toronto

Politique municipale