•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un député élu des T.N.-O. doit près de 2 M$ à une société territoriale

Rocky Simpson se tient devant son affiche de campagne.

Rocky Simpson a été élu dans la circonscription de Hay River Sud.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Le député nouvellement élu de Hay River Sud, Rocky Simpson, affirme qu’il ne demandera aucune annulation de sa dette de près de 2 millions de dollars auprès d'une société d’État territoriale.

Vendredi, Northern News Service a révélé que l’homme de Hay River avait manqué à son engagement de rembourser un prêt à la Société d'investissement et de développement des Territoires du Nord-Ouest (SIDTNO).

Selon des documents judiciaires, le 9 septembre, la SIDTNO a obtenu le mandat de recueillir 1 886 110 $ de Rocky Simpson, de sa société Concept Energy Services et de son partenaire d’affaires.

Le 1er octobre, Rocky Simpson a remporté le siège de Hay River South par 28 voix contre le ministre sortant Wally Schumann.

Son fils, R.J. Simpson, a été élu sans opposition pour un second mandat comme représentant de Hay River North. C'est la première fois qu'un père et son fils siègent durant la même législature au territoire.

Selon les documents de la cour, Rocky Simpson et sa société n’ont effectué aucun paiement pour réduire la dette depuis plus de deux ans. L’homme d’affaires assure cependant qu’il travaille sur un plan de remboursement.

Je ne demande pas de pardon ni quoi que ce soit, dit -il. Je suis optimiste. Nous réglerons cela, espérons-le, à la satisfaction de tous.

Ça n’aura aucun impact sur ma représentation des résidents de Hay River.

Rocky Simpson, député élu de Hay River

Simpson a garanti son prêt par de nombreuses propriétés qu'il possède à Hay River, ainsi que des propriétés à Fort Liard et à Hythe, en Alberta.

Rocky Simpson a admis à CBC que sa dette envers la SIDTNO n'était probablement pas connue de la population au cours de la campagne électorale.

Son opposant Wally Schumann explique pour sa part que, étant député et ministre responsable de la SIDTNO, son code de conduite lui interdisait de soulever le problème pendant la campagne.

Il ajoute toutefois qu’il n'en aurait pas parlé même s'il avait été autorisé à le faire.

« Si vous regardez les deux dernières campagnes que j'ai organisées, je n'ai jamais dit un mot mauvais à propos d'un adversaire, répond Wally Schumann. J'ai toujours fait campagne sur ce que j'allais faire et sur la façon dont je représenterais Hay River. »

R.J. Simpson, le fils de Rocky Simpson, est l'un des quatre députés qui ont déclaré vouloir être premier ministre. Il rejoint ainsi Frieda Martselos, Jackson Lafferty et Caroline Cochrane. Les députés choisiront le nouveau premier ministre le 24 octobre.

Avec des informations de Richard Gleeson, de CBC

Grand-Nord

00