•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trame sonore de Matthias et Maxime : La musique de Jean-Michel Blais en version cinéma

Jean-Michel Blais portant un chandail à capuchon noir sur fond gris

Jean-Michel Blais a beaucoup aimé sa première expérience pour le bien du cinéma.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

C’est à compter du 25 octobre que l’on pourra entendre l’album de la trame sonore du film Matthias et Maxime, composée par le pianiste Jean-Michel Blais à la demande du réalisateur Xavier Dolan.

Pour le musicien de Nicolet, il s’agissait d’une première incursion dans l’univers du cinéma. Une expérience pour le moins concluante si l’on considère que son travail a reçu le Prix d’honneur du jury de l’organisme Cannes Soundtrack, qui récompense la meilleure musique de film des longs métrages du Festival de Cannes.

En entrevue à l’émission Facteur matinal mercredi, Jean-Michel Blais avoue avoir usé de beaucoup d'improvisation dans la composition de cette trame. Le travail s’est fait avec Xavier Dolan, en studio, au moment où aucune image du film n’avait encore été tournée.

J’avais un scénario et Xavier à côté de moi qui me lisait des bouts de scène et qui m’expliquait ce qu’il voulait. On cherchait ensemble et quand on avait quelque chose de bon, j’improvisais, décrit-il.

À l’insu du pianiste, Xavier Dolan faisait par la suite écouter la musique sur le plateau, au moment où les acteurs tournaient les scènes. Jean-Michel Blais est demeuré stupéfait du résultat, tant et si bien que ce travail improvisé a finalement été retenu pour l'album, histoire de conserver l’émotion des pièces qui avaient insufflé l’esprit du tournage.

Patience et partage

Jean-Michel Blais confie avoir été impressionné par la manière de travailler de Dolan. Par sa patience aussi.

On dirait qu’il sait mettre les conditions en place pour faire fleurir la personne avec qui il travaille, note le pianiste. J’avais l’impression d’être un acteur qu’il dirigeait.

Par moment, Xavier Dolan chuchotait des informations à l’oreille du compositeur, paroles qu’ils ont aussi choisi de conserver pour refléter l’esprit du moment.

Le pianiste pose les doigts sur les touches de son piano.

Le pianiste Jean-Michel Blais en studio.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Lavoie

Avec le recul, le pianiste estime que le cinéaste a fait largement évoluer son travail.

J’ai l’impression que Xavier m'a fait faire un bond de 10 ans dans ma création. C’est un autre monde complètement. J’ai grandi énormément là-dedans.

Jean-Michel Blais, pianiste et compositeur

Le tout donne un mini-album de 18 minutes, composé de courtes pièces.

À refaire... éventuellement

Jean-Michel Blais a aimé suffisamment l’exercice pour souhaiter le refaire un jour. Ce ne sera toutefois pas à court terme, faute de temps.

Déjà, il travaille sur un prochain album qui, lui aussi, reste un peu en plan ces jours-ci. Actuellement, sa tournée Dans ma main s’étire bien au-delà de ce qui était prévu au départ. Six mois ont été ajoutés pour répondre à la demande des diffuseurs.

Je ne comprends pas trop ce qui se passe, mais c'est tant mieux, souligne Blais en riant.

Cette tournée devrait se conclure les 15 et 21 janvier 2020 successivement à la salle Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal, puis à Toronto.

Cet automne, Jean-Michel Blais assurera par ailleurs une série de concerts en Europe, notamment en France, au Portugal, en Espagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne et en Russie.

Le genre d’horaire qui a incité son équipe à ne pas lui faire part immédiatement des demandes qui lui sont parvenues pour qu’il compose d’autres musiques de film. Un bon réflexe de la part de son entourage, considère le principal concerné.

Si ça se rend à mes oreilles, j'aurai envie de tout faire. C’est peut-être une bonne chose de ne pas me le dire tout de suite...

Selon les informations recueillies par Josée Bourassa.

Mauricie et Centre du Québec

Musique