•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

WhatsApp piratable grâce à un simple GIF

Une photo d'un écran de téléphone sur lequel apparaissent différentes icônes de réseaux sociaux. L'icône de WhatsApp est mise en évidence, au centre, avec une bulle rouge indiquant deux notifications.

L'application de messagerie WhatsApp a été touchée par une vulnérabilité corrigée au mois de septembre.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'application de messagerie WhatsApp a corrigé un bogue qui permettait à des pirates d’accéder à un compte WhatsApp grâce à un GIF malveillant.

Ce GIF donnait accès aux contenus du compte, notamment à l’historique des conversations et à la galerie de photos. 

Cette vulnérabilité, qui touchait plus particulièrement les appareils fonctionnant avec Android 8.1 et 9, a été rendue publique la semaine dernière par le blogue d’un chercheur en sécurité informatique, connu sous le pseudonyme d’Awakened. 

Le mois dernier, Facebook, qui possède WhatsApp, a publié un correctif pour remédier à ce bogue. Toutefois, l’entreprise a affirmé à CNN que cette faille n’avait finalement pas été exploitée par des pirates. 

Nous n’avons aucune raison de croire que cela a affecté des utilisateurs [ou des utilisatrices], mais, bien sûr, nous travaillons à fournir les derniers éléments de sécurité à nos utilisateurs [et utilisatrices], a déclaré une personne porte-parole de WhatsApp à CNN Business. 

Par précaution, il est conseillé de mettre à jour son application WhatsApp en téléchargeant la dernière version offerte.

Avec les informations de CNN

Cybersécurité

Techno