•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À 80 ans, une auteure de Cap-Rouge reçoit un prix français de poésie

Une femme tient un certificat sur lequel il est écrit Genôt d'or.

L'auteure de Cap-Rouge Ghislaine Lavoie a remporté le Genêt d'or, un prix de poésie lyrique remis par l'Académie des jeux floraux de Toulouse.

Photo : Patrice Audet

Anne-Josée Cameron

Ghislaine Lavoie est la première non européenne à recevoir le Genêt d'or, un prix de poésie d'une académie française qui a déjà récompensé Victor Hugo et François-René de Chateaubriand.

Quelle surprise pour les organisateurs du Genêt d'or de Perpignan lorsqu'ils ont découvert que la lauréate du prix de poésie, remis par l'Académie des jeux floraux de Toulouse, était une Québécoise de 80 ans!

Chaque année depuis 96 ans, ce prix est remis à l'aveugle, puisque les membres du jury ne connaissent ni le nom ni l'origine des participants.

C'est après une vie professionnelle bien remplie, en tant qu'enseignante de français puis fonctionnaire, que Ghislaine Lavoie commence à écrire de la poésie.

Un poème publié sur sa page Facebook lui a permis de découvrir l'engouement des gens pour sa poésie. Elle décide donc de publier régulièrement ce qui, de fil en aiguille, l'amène à participer au concours de poésie lyrique du Genêt d'or.

J'ai été tellement surprise de gagner, raconte-t-elle en riant. C'est quand même un prix qui a déjà été remporté par Chateaubriand, ajoute-t-elle avec fierté.

Ce prix récompense l'ensemble des poèmes envoyés par Ghislaine Lavoie et plus particulièrement ceux intitulés Pomme Rouge et Ma neige première.

On meurt quand on oublie la blancheur de l’enfance
D’une mort à mourir toujours de plus en plus
Même le sablier des jardins du silence
Ne peut me redonner que des ciels disparus

- Extrait de Ma neige première

La lauréate a reçu comme récompense un magnifique vase de Sèvres accompagné d'un certificat et d'un document reproduisant les poèmes qui lui ont permis de se démarquer.

Une femme de projets

Bien que nouvelle venue dans le monde de la poésie, Ghislaine Lavoie n'en était pas à ses premiers pas dans le monde de la littérature. En 1986, elle entame une maîtrise en création littéraire à l'Université Laval où elle fonde, avec l'écrivain Stanley Péan, le Cercle d'écriture de l'Université Laval.

À ce jour, l'octogénaire a écrit et publié plusieurs livres scolaires, de nombreuses nouvelles, quelques chansons et un recueil de poésie. Elle prévoit d'ailleurs en éditer un autre d'ici la fin de l'année.

L'Académie des jeux floraux

Il s'agit de la plus vieille société savante d'Europe, fondée par 7 troubadours en 1323. Elle siège à Toulouse depuis près de 700 ans. L'Académie a connu son âge d'or au 19e siècle. Des prix de poésie lyrique y sont remis depuis 96 ans.

Mme Lavoie est plus précisément lauréate du prix de poésie du ministère de la Culture et des Communications, décerné par l'Académie des jeux floraux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts