•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Caron présente ses engagements en matière de transport

Guy Caron en conférence de presse.

Le député Guy Caron expose ses grands engagements pour la circonscription de Rimouski-Neigette en vue de l'élection du 21 octobre (archives)

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Édith Drouin

Le candidat néo-démocrate dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Guy Caron, veut rendre les différents modes de transports comme l'autobus, le train et l'aviation, plus complémentaires dans l’Est-du-Québec.

M. Caron indique que le problème de transport dans la région ne se réglera pas uniquement en tentant d’augmenter le nombre de liaisons en autobus et en train, ou en diminuant le prix des billets d’avion.

Il estime que les différents services doivent mieux se coordonner.

On a toujours tendance à regarder les problèmes de façon isolée, en silo. Je pense que pour une réalité comme la nôtre, il faut commencer à voir de quelle manière le transport pourrait être complémentaire.

Guy Caron, candidat néo-démocrate dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Le député sortant du parti mené par Jagmeet Singh dit notamment avoir mis en place, pendant son mandat, un comité avec des représentants de la région pour trouver des solutions en ce sens.

Notre dossier Élections Canada 2019

Il évoque également la possibilité de mettre en place des wagons autopropulsés, qui peuvent avancer sans locomotive.

Pour ce qui est du prolongement de l’autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski, le candidat estime qu’Ottawa devra aller de l'avant avec le financement du prolongement si Québec donne son aval au projet.

Il va y avoir, si le gouvernement du Québec le décide, des évaluations d'impact, des évaluations environnementales, des évaluations du tracé. Le débat va se faire parmi les intervenants et les communautés qui sont touchées. Si après tout ça, le Québec décide d'aller de l'avant, le gouvernement fédéral devra aussi aller de l'avant, pour moi c'est clair, explique-t-il.

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale