•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de train mortel à Moncton : la famille obtient satisfaction

Diane et Yvon Harel posent devant un passage à niveau.

Diane et Yvon Harel devant le passage à niveau où leur fils Steven a perdu la vie, en juillet 2016.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada

La famille de Steven Harel, un jeune homme mortellement renversé par un train à Moncton en 2016, annonce qu’elle s’est entendue à l’amiable avec les parties qu’elle poursuivait pour négligence.

Nous sommes ici aujourd’hui pour annoncer que la demande contre Canadian National Railway Company et la Ville de Moncton a été résolue, peut-on lire dans une déclaration écrite remise aux médias par le cabinet d’avocat Forté, qui représente la famille Harel.

Steven Harel, 29 ans, est mort happé par un train du CN en juillet 2016 au passage à niveau de la rue Robinson. Son fauteuil roulant était resté coincé sur les rails. La famille a ensuite intenté une poursuite en dommages et intérêts contre le CN et la Municipalité .

À l’issue d’une enquête de 18 mois, le Bureau de la sécurité des transports (BST) a conclu que les personnes à mobilité réduite couraient des risques lorsqu’elles franchissent des passages à niveau au pays, et qu’il fallait faire mieux pour assurer leur sécurité. Le BST recommandait de modifier les trottoirs pour que les piétons franchissent les passages à niveau à un angle de 90 degrés.

Schéma de passages à niveau.

Un trottoir optimisé (à droite) permet aux piétons de franchir un passage à niveau à un angle de 90 degrés.

Photo : Bureau de la sécurité des transports

Moncton compte neuf passages à niveau. Quatre d’entre eux, ceux des rues Queen, Saint-Georges, Church et Lutz, ont été améliorés en 2018. Les cinq autres sont en cours d’amélioration, y compris celui où l’accident s’est produit à la hauteur de la rue Robinson, explique la Municipalité. Ces travaux devraient être terminés d’ici la fin de l'année. Le financement provient d'un programme fédéral.

Nous sommes contents de voir que les travaux des chemins de fer se poursuivent à Moncton et dans les autres communautés. Bien que nous soyons dévastés par cette tragédie, nous voulons remercier le gouvernement fédéral pour son initiative et les compagnies de chemin de fer et les municipalités pour la bonne utilisation des fonds qui permettent les travaux, souligne la famille Harel.

Des ouvriers disposent de l'asphalte sur un passage à niveau en reconstruction

Les travaux d'amélioration de passages à niveau se poursuivent ces jours-ci à Moncton, y compris pour celui ci-dessus, où l'accident mortel s'est produit en 2016.

Photo : Radio-Canada / Paul Landry

Tout n’est pas parfait pour autant, ajoute la famille Harel.

Bien qu’il soit bon de voir ces groupes travailler ensemble pour faire les changements nécessaires, il y a toujours un besoin pour une plus grande conscience et accessibilité des personnes en [fauteuils roulants] partout au pays et nous continuons de demander une attention et vigilance particulière pour assurer leur sécurité et leur bien-être.

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites