•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne usine ravagée par un incendie à Miramichi

Un camion de pompier dont l'échelle est déployée à côté de ruines, qu'on asperge d'eau.

Les pompiers aspergeaient toujours d'eau les ruines fumantes de l'usine mardi matin.

Photo : CBC/Gabrielle Fahmy

Radio-Canada

Une ancienne scierie à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, a été complètement détruite par un incendie durant la nuit de lundi à mardi.

Il s'agit de l'ancienne scierie Miramichi Lumber Products, fermée depuis 2013.

Le feu a été signalé lundi vers 21 h et l'usine était déjà engouffrée par les flammes à l'arrivée des pompiers, explique le chef de la brigade de Miramichi, Tony Lloyd.

Une trentaine de pompiers ont combattu l'incendie pendant quatre heures pour le maîtriser. Personne n'a été blessé.

Aucune maison du voisinage n'a été évacuée. Le vent poussait les flammes dans la bonne direction, indique M. Lloy.

Les policiers ont fermé pendant un certain temps la rue Jane, qui mène à l’usine, pour laisser le champ libre aux pompiers qui devaient manœuvrer leurs camions, précise Tony Lloyd. La rue est maintenant rouverte au public.

Seule une machine est encore debout au milieu des décombres sur le sol.

Il ne reste que des ruines de l'usine, mardi.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Les autorités ignorent pour le moment la cause du sinistre. Le bureau du prévôt des incendies va faire une enquête.

L’un des propriétaires de l'usine évalue les pertes à 15 millions de dollars. Selon lui et des résidents des environs, des activités illégales avaient lieu dans l'usine désaffectée.

Un autre incendie avait endommagé le local de service électrique et un bureau de l’usine en 2015.

Avec des renseignements de CBC et de Marielle Guimond

Nouveau-Brunswick

Incendie