•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau de la rivière Rouge fait craindre des inondations au printemps

Photo du pont Norwood qui enjambe la rivière Rouge à Winnipeg.

En début de semaine, le niveau de la rivière Rouge a atteint 225 mètres au-dessus du niveau de la mer, soit près de 0,5 mètre en dessous de ce que la province considère une inondation mineure.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La rivière Rouge à Winnipeg est anormalement haute pour cette période de l'année. La situation est inquiétante, selon des météorologues qui disent que le niveau de l'eau élevé pourrait avoir des répercussions sur la crue printanière.

L’hiver ne s’est pas encore installé sur les Prairies manitobaines que, déjà, certains experts d’Environnement Canada agitent le spectre des inondations qui pourraient sévir au printemps.

Les météorologues sont inquiets du niveau de la rivière Rouge, qui passe à Winnipeg et fait son chemin à travers de nombreuses communautés du sud du Manitoba et du Dakota du Nord.

En début de semaine, la rivière a atteint 225 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce n'est qu'un 0,50 mètre plus bas de ce que la province considère une inondation mineure. 

Il reste encore plusieurs mois avant la crue printanière, mais les experts craignent qu'il ne soit difficile pour le niveau de l'eau de baisser suffisamment d'ici là pour éviter des inondations.

Selon la météorologue de sensibilisation aux alertes d'Environnement Canada, Natalie Hasell, le sol est déjà saturé en raison des récentes précipitations et ne sera pas en mesure d'en absorber de nouvelles.

Elle estime que cela peut représenter une source potentielle d'inondation.

D'après elle, Winnipeg n'a pas connu d'aussi fortes précipitations en septembre depuis le début des années 1970. 

De plus, deux systèmes météorologiques doivent frapper le sud du Manitoba dans les prochains jours, ce qui pourrait amener jusqu'à 50 millimètres de pluie par endroits.

Des précipitations sont aussi attendues à Fargo, au Dakota du Nord, où passe la rivière Rouge, ce qui pourrait aussi faire augmenter le niveau général du cours d'eau.

Pour le moment, la province préfère attendre de voir la fin des systèmes météorologiques avant de décider si elle active ou non le canal de dérivation de Winnipeg qui permet à l'eau de la rivière de contourner la capitale manitobaine pour limiter les dégâts. 

Avec des informations de Patrick Foucault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Incidents et catastrophes naturelles