•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les musiciens saskatchewanais ont trouvé la note du succès en Allemagne

Des musiciens jouent sur une scène en plein air devant un public par une journée ensoleillée.

Le groupe musical saskatchewanais Gunner and Smith lors d'un spectacle au festival Orange Blossom Special Festival, à Beverungen, en Allemagne, au printemps.

Photo : Fournie par Geoff Smith

Radio-Canada

De plus en plus d'artistes saskatchewanais se produisent en Allemagne où le public les apprécie.

Parmi les nombreux musiciens qui ont traversé l’Atlantique cette année à la conquête d'un nouvel auditoire, on retrouve Megan Nash, Ava Wild, Del Suelo, Ellen Froese et Geoff Smith.

Découverte lors d’un festival

Tout a commencé, en 2014, lorsque le propriétaire du studio d'enregistrement allemand DevilDuck, Jӧrg Tresp, a entendu le groupe saskatchewanais The Dead South jouer durant la Semaine de la musique canadienne à Toronto.

Gros plan sur le visage de Jӧrg Tresp.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le propriétaire du studio d'enregistrement allemand DevilDuck, Jӧrg Tresp, a arrangé les tournées en Allemagne de plusieurs groupes musicaux saskatchewanais.

Photo : Fournie par Jӧrg Tresp

Il a tout de suite aimé. Une fois qu’il s’est entendu avec le groupe pour des tournées en Allemagne, il a contacté d’autres musiciens de la province.

« Il y avait toujours quelque chose dans l’air en Saskatchewan qui rend les musiciens uniques. En Saskatchewan, j’ai le sentiment que les gens sont très authentiques », note-t-il.

Des tournées couronnées de succès

Avec une population d'à peu près 82 millions d’habitants et une superficie d’environ la moitié de la Saskatchewan, il est plus facile de faire la tournée des villes allemandes et d'attirer les foules que d'enchaîner les concerts dans les Prairies.

Nate Hilts, un membre du groupe The Dead South, dit que le public allemand est très réceptif. Il attribue la popularité actuelle de son groupe en partie aux tournées réalisées dans ce pays.

Quatre hommes se tiennent debout côte à côte dans une rue pour prendre une photo. Certains ont un instrument de musique à la main.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les membres du groupe The Dead South ont notamment été invités à « Inas Nacht », une émission de télévision populaire à Hamburg, en Allemagne.

Photo : Fournie par Jӧrg Tresp

Pour sa part, le groupe Gunner & Smith, qui a signé un contrat avec le studio DevilDuck Records, s'est produit à trois reprises, un peu partout en Allemagne, cette année. Un de ses membres, Geoff Smith, raconte que le groupe a déplacé les foules bien au-delà de ses attentes.

« À la fin de la soirée, quand on remarque un grand nombre de personnes qui achètent notre album, cela nous touche », confie-t-il.

Exporter les talents de la province

Plusieurs musiciens bénéficient aussi du soutien de l’organisme à but non lucratif SaskMusic pour jouer en Allemagne. Le président de SaskMusic, Michael Dawson, indique qu'il a pour mission de promouvoir les artistes saskatchewanais au-delà des frontières canadiennes.

« Selon l'adage, les gens qui sortent de la province sont nos meilleures exportations », déclare-t-il.

Et ce nouveau pont artistique entre la Saskatchewan et l’Allemagne est bien parti pour durer.

L’année dernière, Nate Hilts, du groupe The Dead South, a participé à l’ouverture d’une filiale du studio d’enregistrement DevilDuck Records au Canada. Jӧrg Tresp et lui sont très contents de leur collaboration.

« Jӧrg Tresp n’organise pas seulement des tournées pour les artistes saskatchewanais en Allemagne, il crée aussi des liens d’amitié qui donnent le sentiment d’être dans une famille. Et c’est génial », conclut Nate Hilts.

Avec les informations d'Ashleigh Mattern

Saskatchewan

Musique