•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bloquer des ponts pour faire avancer la lutte aux changements climatiques

Une dizaine de manifestants se tenant la main pour bloquer les trois voies d'un pont. Devant eux, des policiers se tiennent entre eux et les automobilistes attendant pour traverser le pont.

Une dizaine de manifestants ont bloqué le pont Waterdale d'Edmonton dans la matinée du 7 octobre pour demander plus de mesures pour lutter contre les changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / David Bajer/CBC

Radio-Canada

Des militants écologistes albertains participent à une manifestation mondiale pour la lutte aux changements climatiques organisée par un groupe européen en bloquant des ponts à Edmonton et à Calgary.

Cet acte de désobéissance civile mené par le groupe européen Extinction Rebellion vise à montrer au public que des perturbations majeures sont inévitables si la société ne pose pas de gestes au sujet du changement climatique, a affirmé, il y a quelques jours, l'organisateur néo-écossais Patrick Yancey.

Une circulation matinale perturbée à Edmonton

De 7 h à 8 h lundi matin, près d’une dizaine de manifestants ont bloqué l’accès aux trois voies allant en direction nord du pont Walterdale reliant la rive sud d’Edmonton à son centre-ville. La manifestation, initialement prévue jusqu’à 9 h, a été écourtée après une discussion entre les manifestants et les policiers sur place.

Dans la capitale albertaine, l’initiative a été accueillie avec mécontentement de la part des automobilistes immobilisés à l’entrée. Je pense que certains en sont venus au poing, mais je pense que ça s’est arrêté assez rapidement, a commenté le sergent de la police d’Edmonton, Neil Thompson.

Des manifestants du groupe Extinction Rebellion à Edmonton

Un manifestant, Devin Radcliffe, dit d’ailleurs avoir craint pour sa vie. Il y a eu un moment où un homme a conduit sa voiture vers nous. Je pensais qu’il n’allait pas s’arrêter, mais on a dû se fier à la bonne foi des gens.

Le Service de police d’Edmonton indique que bien qu'aucune accusation n'ait été portée sur les lieux, l'incident fait maintenant l'objet d'une enquête et il est possible que des accusations soient portées.

Changement de tactique à Calgary

Des manifestants ont également pris le chemin du Pont Louise à Calgary, vers 16 h, mais ils ont choisi une autre approche. 

Ils ont attendu le feu rouge avant d’occuper la rue, distribuant des dépliants d’information et des Timbits aux conducteurs arrêtés. Ils libéraient la voie à chaque feu vert ou presque. La circulation a été ralentie tout au plus de quelques minutes, mais assez pour irriter certains, à en croire le bruit des klaxons.

« Nous voulons attirer l’attention des Calgariens, Albertains et Canadiens sur l’urgence d’agir et nous voulons qu’ils se joignent à nous pour faire pression sur le gouvernement afin qu’il se mette en action », dit Andy Kubrin, porte-parole de la section calgarienne de Extinction Rebellion.

« Nous ne voulons pas bloquer la circulation ou manifester, mais si nous ne faisons rien, nous allons atteindre le point de non-retour », dit Savanna Harvey, une autre manifestante.

Selon elle, l’enjeu climatique devrait rassembler les Albertains plutôt que les diviser.

« Tout le monde vit sur cette planète et c’est aussi le futur des travailleurs des secteurs pétrolier et gazier [qui est en jeu] », croit-elle.

Une initiative jugée contre-productive

Dès le matin, le premier ministre Jason Kenney a dénoncé l'initiative dans un tweet.

Tout cela est censé être au nom de l'environnement, mais des centaines de voitures tournent au ralenti inutilement pendant qu'elles attendent.

Jason Kenney, premier minsitre de l'Alberta

Certains automobilistes présents ont aussi qualifié la manifestation de contre-productive. C’est le cas de Jack Haworth, qui est resté dans la file durant toute l’heure. C’est frustrant. Je pense que tout le monde ici est sensible aux enjeux du climat, mais il existe définitivement de meilleurs moyens pour canaliser cela, plutôt que de punir les gens qui essaient de se rendre au travail le matin. C’est ridicule, a-t-il ajouté.

Une démonstration similaire est prévue à Calgary de 16 h à 18 h à l’entrée nord du pont Louise.

Avec des informations de Wallis Snowdon et Sarah Rieger

Alberta

Engagement communautaire