•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La majorité de la population canadienne croit que les géants du web nuisent à la société

une personne tient un telephone devant les logos de Google, Apple, Facebook et Amazon.

La plupart des personnes sondées veulent renforcer les lois encadrant ces entreprises technologiques.

Photo : AFP/Getty Images / DAMIEN MEYER

Radio-Canada

Plus de la moitié de l’électorat canadien, soit 56 %, estime que les géants du web comme Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft (GAFAM) nuisent à la société.

C’est du moins ce que révèle un sondage réalisé par Forum Research pour le compte du quotidien The Toronto Star, dans lequel seulement le tiers des personnes répondantes (33 %) soutient que les GAFAM améliorent la société.

La plupart des personnes sondées, soit 61 %, veulent renforcer les lois encadrant ces entreprises technologiques, et près de 8 personnes répondantes sur 10 (79 %) s’entendent pour dire qu’elles devraient payer des taxes pour leurs publicités diffusées au Canada.

Ça semble être une chose sur laquelle peuvent s’entendre les Canadiens et Canadiennes, peu importe leur philosophie politique, a d’ailleurs analysé le président de Forum Research, Lorne Biznoff, en entrevue au Toronto Star.

Le coup de sonde survient quelques jours après que le Parti libéral de Justin Trudeau et le Parti conservateur d’Andrew Scheer se sont tous deux engagés à taxer les géants du web s’ils sont élus à l’élection fédérale du 21 octobre.

Responsabilité réclamée 

Une très grande majorité des gens consultés dans le contexte de ce sondage croient que les géants du web ont une importante responsabilité sociale. 

En effet, plus de 8 personnes consultées sur 10 sont d’avis que ces entreprises ont le devoir éthique de s’assurer que leurs produits ne causent pas de dommages (83 %). Une proportion semblable (81 %) soutient qu’elles ont la responsabilité de s’assurer qu’elles relaient des informations fiables plutôt que de fausses nouvelles. 

Le sondage a été réalisé par téléphone du 30 septembre au 1er octobre auprès de 1853 Canadiens et Canadiennes en âge de voter. Les participantes et participants ont été choisis aléatoirement. Les résultats sont considérés comme exacts à plus ou moins 3 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Internet

Techno