•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosion des cas de syphilis chez les hommes gais

Un condom rouge dans une poche de jeans.

En 2018, 94 % des cas enregistré touchaient des hommes ayant eu des rapports sexuels avec d'autres hommes.

Photo : iStock/donatas1205

Radio-Canada

Le taux de syphilis en Colombie-Britannique a atteint son niveau le plus élevé depuis plus de trois décennies en 2018. Près de la totalité des personnes touchées sont des hommes gais ou bisexuels, selon le Centre de contrôle des maladies de la province.

L'année dernière, 919 cas ont été recensés dans la province, comparativement à 154 cas en 2010. Plus de la moitié de ces cas se sont produits à Vancouver.

En 2018, 94 % des cas enregistrés touchaient des hommes ayant eu des rapports sexuels avec d'autres hommes. Le Dr Mark Gilbert, du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, encourage donc tous les hommes gais ou bisexuels à se faire tester régulièrement.

Nous réfléchissons vraiment à ce que nous pouvons faire pour prévenir la syphilis dans la province et réduire ces chiffres.

Dr Mark Gilbert, Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique

Les personnes atteintes de syphilis ne présentent souvent pas de symptômes et ne réalisent donc pas qu'ils en sont atteints, explique le Dr Gilbert. L'infection peut facilement être traitée par une injection de pénicilline, mais si elle n'est pas traitée, elle peut provoquer des lésions cérébrales et cardiaques, et même la mort.

Photo d'un jeune homme

Simon Rayek, de la Health Initiative for Men (HIM) de Vancouver, veut que les gens sachent que le diagnostic de la syphilis n'est pas grave et que le traitement est simple.

Photo : Radio-Canada

Les cliniques à but non lucratif de la Health Initiative for Men (HIM) offrent des conseils confidentiels sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) aux hommes homosexuels dans le Lower Mainland, mais elles effectuent également des tests dans les plus petites communautés.

Cette tendance à la hausse n'est pas unique à la Colombie-Britannique. Les statistiques montrent une augmentation des cas de syphilis dans tout le pays.

Chez les femmes enceintes

Le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique recommande un dépistage accru pour les femmes enceintes. Deux d'entre elles ont transmis l'infection à leur bébé jusqu'à présent cette année.

Ce sont les premiers cas de syphilis congénitale dans la province en cinq ans. Les complications peuvent être assez graves, rappelle le Dr Gilbert.

Cela peut mettre fin à la grossesse. Si ce n'est pas traité à l'accouchement, cela peut entraîner des conséquences permanentes pour les enfants tout au long de leur vie, dit-il.

Le Centre recommande que chaque femme subisse un dépistage de la syphilis au début de la grossesse et à nouveau peu de temps avant l'accouchement.

Avec les informations de Micki Cowan

Colombie-Britannique et Yukon

Maladie