•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition salue la décision de l'administration Labeaume de divulguer ses frais de voyage

Décollage d'un avion.

Décollage d'un avion

Photo : getty images/istockphoto / IlkerErgun

Radio-Canada

Le maire de Québec accepte finalement d’ouvrir ses livres de comptes plus d’un an après avoir pesté contre l’opposition qui lui réclamait plus de transparence. L’administration Labeaume s’apprête à adopter une proposition qui prévoit la divulgation des frais engendrés par les missions à l'étranger, selon des documents obtenus en primeur par Radio-Canada.

Une décision du comité exécutif prévoit la publication, tous les trois mois, du détail de toutes les factures payées par l’argent des contribuables lorsque ses représentants sont en déplacement à l'extérieur du pays.

Ces renseignements, autrefois uniquement accessibles par la loi d’accès à l’information, seront désormais publiés sur le site Internet de la Ville, selon la proposition qui doit être débattue lundi soir et dont Radio-Canada a obtenu copie.

À l'heure actuelle, un sommaire décisionnel du comité exécutif est entériné avant chaque départ à l'étranger afin de fixer le budget maximal de la mission et l'objectif.

Régis Labeaume, maire de Québec.

Régis Labeaume, maire de Québec

Photo : Radio-Canada

Compte rendu

Les élus, incluant le maire, devront dorénavant faire rapport devant le conseil municipal sitôt leur retour.

Si elle adopte ces pratiques, la Ville s’arrimera avec les usages qui ont déjà cours au sein du gouvernement québécois.

Si elle vote en faveur de la proposition, l’équipe Labeaume effectuera un virage à 180 degrés après avoir opposé une fin de non-recevoir à l’idée.

Le rapport trimestriel comprendrait :

  • le nom et la fonction de toutes les personnes ayant effectué le déplacement;
  • le but et la date de ce dernier;
  • la destination du voyage;
  • les frais de transport, d’hébergement, de nourriture et les autres frais inhérents;
  • la description des retombées escomptées à la suite du voyage.

L'opposition satisfaite de cette « volte-face »

Lundi matin, le chef de l'opposition, Jean-François Gosselin, s'est réjoui de cette décision de l'administration Labeaume de faire preuve de plus de transparence pour les dépenses à l'étranger, et ce, tant pour les élus que pour les fonctionnaires de la Ville de Québec.

« Ils ont accepté notre proposition.C'est une volte-face de l'administration Labeaume, explique M. Gosselin. En même temps, on va rester vigilant de notre côté pour s'assurer que toutes les informations soient divulguées afin que les citoyens puissent se faire leurs propres idées sur la pertinence des voyages ».

Ça fait depuis la [dernière élection] qu'on pousse pour plus de transparence.

Jean-François Gosselin, chef de l'opposition

« Ce sont les citoyens qui paient pour ces voyages-là. Ce sera à eux de juger si ça vaut la peine de voyager autant », souligne M. Gosselin.

Jean-François Gosselin assis devant un micro.

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Photo : Radio-Canada

Un virage à 180 degrés

En mai 2018, Québec 21 avait réclamé publiquement à l’administration Labeaume d’adopter des pratiques déjà en vigueur à Ottawa, à Drummondville, à Winnipeg ou encore à Toronto : celles de publier le détail des frais engendrés à l’étranger.

« Vous voulez que je vous écrive un rapport comme à la petite école? Voyons donc! », avait lancé le maire Labeaume à l’époque.

Il avait rappelé qu'une cohorte de journalistes le suit à l'étranger, ce qui justifiait, selon lui, la non-divulgation de ses dépenses.

Au cours des derniers mois, cependant, plusieurs ont interrogé l'augmentation des frais acquittés par la Ville pour les services d'Uniglobe Voyages Lexus, une agence de voyages.

Ceux-ci sont passés de 252 000 $, entre 2016 et 2018, à 386 000 $, pour les années 2018 à 2020.

Cette hausse de plus de 130 000 $ est attribuable, selon l'équipe du maire, à une augmentation des dépenses de l'Office du tourisme de Québec.

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Québec

Politique municipale